fftri_lescure_guirkinger.jpg

photos : Christophe Guiard
Nous ne pouvions rêver meilleur scénario. La saison débute de façon magistrale, a lancé Philippe Lescure en ouverture de la conférence de presse organisée par la FFTRI aujourd'hui à Paris pour présenter l'année 2008 aux médias. Il est vrai que cette réunion, prévue de longue date, est intervenue quatre jours après la formidable performance des Bleus à l'Euro.

Le doublé réalisé par Frédéric Belaubre et Tony Moulai ainsi que les titres chez les juniors de Vincent Luis et Emmie Charayron ont permis, selon le président de la fédération, de placer les couleurs françaises au plus haut. Cela ne présage pas de la suite, a-t-il précisé. Le sport reste aléatoire.

Philippe Lescure est revenu sur les Jeux, l'un des grands objectifs fédéraux cette année : à Pékin, l'ambition est de ramener une médaille. Mais nous ne voulons pas mettre trop de pression aux athlètes. Même au plus haut niveau, il faut garder la notion de plaisir. Le plaisir que prennent les athlètes et celui qu'ils donnent au public. Une course n'est pas une question de vie ou de mort. Je sais que nos représentants aux Jeux donneront le meilleur d'eux-mêmes. J'espère qu'ils nous apporteront beaucoup de satisfaction.

Le président de la F.F.TRI a rappelé l'importance de Paris pour le développement du triathlon. Notre projet est d'en faire le plus grand triathlon possible en France. Nous avons également pour l'épreuve des perspectives internationales. Nous postulerons le plus vite possible pour une Coupe du Monde en espérant accueillir à l'horizon 2012 – 2013 le championnat du monde. Pour Philippe Lescure, cette course doit aider au développement du triathlon dans l'hexagone.

Un développement qui, a-t-il rappelé, se passe au mieux. Nous avons franchi la barre des 25 000 licenciés. Notre objectif est d'atteindre rapidement les 30 000 adhérents. C'est possible grâce à la politique fédérale qui vise à ouvrir le triathlon à un public d'horizons divers et de tout âge. Le président de la F.F.TRI a assuré que cette politique ne pourrait pas être mise en place sans un partenariat comme celui avec la Lyonnaise des Eaux.

Après s'être engagée voilà un an et demi, l'entreprise a renouvelé son bail avec la F.F.TRI pour les cinq prochaines années. Nous nous sommes tous deux résolument tournés vers une voie nouvelle, celle de l'engagement réciproque, souligne Bernard Guirkinger, le Pdg de la Lyonnaise des Eaux présent hier à la conférence de presse.

En soutenant la F.F.TRI, nous avons souhaité investir et surtout s'investir dans le développement d'une discipline grand public promise à un bel avenir. Une discipline dont la pratique en pleine nature suppose un respect absolu de l'environnement et de la biodiversité. Une discipline pour laquelle l'eau constitue à la fois un terrain de jeu et un élément indispensable à l'effort physique. Nous partageons avec le triathlon un socle de valeurs communes, a insisté Bernard Guirkinger. Il y a une grosse adhésion de l'entreprise pour ce partenariat.

fftri_belaubre.jpg

fftri_fatori_moulai.jpg