jo_harrison_.jpg

photos : Jessica Harrison avec la tenue officielle (Christophe Guiard)
C'est aujourd'hui à Paris que le Cnosf a présenté son dispositif pour les Jeux de Pékin. Une opération menée cent jours avant l'ouverture des JO, prévue le 8 août. C'était l'occasion de dévoiler le porte-drapeau de la délégation tricolore.

C'est Tony Estanguet, double champion olympique en canoë monoplace (2000 et 2004), qui portera le drapeau français lors de la cérémonie d'ouverture. Beaucoup de choses se passent dans ma tête et dans mon coeur, a dit l'athlète au moment de recevoir le drapeau des mains de Jackson Richardson qui avait tenu ce rôle aux Jeux d'Athènes. Je remercie le Cnosf de m'avoir choisi et les athlètes de m'avoir soutenu. Je souhaite qu'on revienne de là-bas avec beaucoup de médailles.

Lors de la présentation, Roselyne Bachelot, la ministre de la Santé et des Sports, a demandé à ce que la France conserve sa 7e place, comme en 2004. Elle a par ailleurs indiqué qu'il est injuste de faire peser sur les athlètes le poids de problèmes politiques qui ne sont pas les leurs. Il faut les laisser se préparer, a-t-elle insisté.

Au total, près de 310 Français devraient se qualifier pour Pékin. Combien y aura-t-il de triathlètes ? Pour l'instant, la France dispose de trois dossards chez les hommes et autant chez les femmes. Si pour les garçons, cette situation ne changera pas, cela peut évoluer pour les femmes. Nous sommes toujours à la lutte avec l'Autriche et la Grande-Bretagne. Il faut que Marion (Lorblanchet) hisse son niveau de performance, a indiqué Isabelle Gautheron.

La DTN, présente aujourd'hui au Cnosf, est revenue sur le début de saison des tricolores. Les hommes restent à leur niveau de l'an passé. Jessica (Harrison) aussi. On attend que Carole (Péon), qui a été blessée, fasse sa rentrée internationale. Quant à Virginie Jouve, elle a été enlevée de la préparation olympique en raison de ses problèmes physiques récurrents. Elle reviendra pour la prochaine.

La DTN dévoilera la sélection française aux Jeux le 18 ou 19 juin avant que celle-ci soit validée le 26 juin par le Cnosf. Pour Isabelle Gautheron, les JO ont vraiment commencé aujourd'hui. Avec cette présentation officielle, on a vraiment l'impression d'entrer dans l'événement. J'en ai la chair de poule Même discours de Philippe Lescure, le président de la F.F.TRI qui, comme ses homologues des autres fédérations olympiques, participait à la cérémonie au Cnosf.

On y est déjà. Même si nous ne connaissons pas encore nos qualifiés, la fédération est mobilisée complètement pour cette compétition. Les Jeux sont une course d'un jour qui se prépare pendant quatre ans. C'est le résultat d'un travail fédéral de très longue haleine, assure Philippe Lescure.

Le triathlon est désormais complètement intégré dans la famille olympique. Notre sport est devenu pleinement une discipline olympique. Qu'il paraît loin le temps où l'on se demandait si le triathlon entrerait aux Jeux et s'il y resterait. Pour preuve, Henri Sérandour, le président du Cnosf, a répondu favorablement à l'invitation de Philippe Lescure pour assister à la finale du Grand Prix, à La Baule.

Le 20 septembre prochain, Jessica Harrison aura peut-être le statut de médaillée olympique. La sociétaire de Poissy était aujourd'hui au Cnosf la seule triathlète présente. Avec cette cérémonie, je sens la pression sportive monter. Je commence à mesurer l'impact des Jeux. Cela donne envie ! En voyant les images, les tenues officielles, la logistique mise en place, je me sens intégrée dans la famille olympique. Pour Jessica Harrison comme pour les autres athlètes, les Jeux ont vraiment commencé.

jo_drapeau.jpg

Jackson Richardson, porte-drapeau à Athènes, passe le flambeau à Tony Estanguet

jo_bachelot.jpg

Pour la ministre Roselyne Bachelot, il convient désormais de protéger les athètes durant leur préparation

jo_lescure_serandour.jpg

Le triathlon est devenu un membre incontesté de la famille olympique, comme le montre ce cliché de Philippe Lescure avec Henri Sérandour, le président du Cnosf.

jo_mauresmo.jpg

Amélie Mauresmo sera la candidate française à la commission des athlètes du CIO. L'élection aura lieu durant les Jeux

joi_tenues.jpg

La tenue des tricolores pour la cérémonie d'ouverture, taillée dans du cote biologique, a demandé deux ans de préparation.

jo_tenue_2.jpg

En dehors des compétitions, les Français pourront porter cette tenue sportive.