victime_requin.jpg

photo d'archives : Dave Martin lors d'un triathlon

C'est une séance natation qui a viré au cauchemar. Il est un peu plus de 7 h en ce vendredi 25 avril sur la plage de Solana Beach, au nord de San Diego (Californie). Comme à son habitude, Dave Martin nage dans le Pacifique avec une dizaine d'autres athlètes. Et soudain, c'est le drame.

Le docteur est attaqué par un requin. Les nageurs situés devant lui entendent ses cris. Après le départ de l'animal, ils parviennent à le ramener sur le rivage. Les secours, débarqués rapidement, ne peuvent rien et doivent constater le décès de la victime, prononcé très précisément à 7h49. Dave Martin était âgé de 66 ans . Il était un membre actif du club de triathlon de San Diego.

Selon les autorités, il aurait été attaqué par un grand requin blanc, mesurant entre 3,5 et 5 mètres. La plage de Solana Beach et celles environnantes de Encinitas, Carlsbad et Del Mar ont été fermées pendant trois jours, le temps que les autorités essaient de repérer le requin depuis un hélicoptère et un avion.

Ken, l'un des nageurs présents au moment de l'attaque, a livré son témoignage. Cette séance du vendredi était un rituel. Pour ma part, j'y participe depuis cinq ans. Comme les autres vendredis, Ken se faisait une joie de nager en ce 25 avril. Le temps était magnifique, le soleil commençait à se lever. Pour la première fois de l'année, l'eau dépassait les 16 °. Quand nous sommes entrés dans l'eau, à 6h50, la mer était calme.

Le groupe commence à nager. Comme d'habitude, nous avons fait quelques centaines de mètres avant de nous regrouper. Puis nous nous sommes dirigés vers le nord pendant 1 km. Avec deux autres nageurs, nous sommes arrivés à notre point de retour habituel. Quand Dave et un autre athlètes se sont approchés de nous, à moins de 30 m, nous avons crû entendre "requin", se rappelle Ken.

Puis l'attaque survient. Juste après, nous avons vu Dave bouger vigoureusement et agiter les bras au-dessus de l'eau. Je ne suis pas certain d'avoir vu ce que j'ai vu. Mais je crois avoir aperçu Dave la taille au-dessus de l'eau, aller d'un côté à l'autre. Anita, une des nageuses, a alors pensé qu'il avait une crise cardiaque. Puis nous avons entendu ses cris et ses appels à l'aide.

Les huit nageurs convergent alors vers Dave. Nous avons alors constaté ce qui venait de se passer. Nous avons essayé de faire tout ce que nous pouvions. Je ne connais pas la nature exacte des blessures de Dave mais il était évident qu'elles étaient très graves. Il perdait beaucoup de sang. J'ai demandé à Anita d'aller chercher les secours. Moi et les autres nageurs avons alors essayé de sortir Dave de l'eau le plus vite possible.

En cinq minutes, ils étaient sur la plage. Il est vrai que l'attaque est intervenue à quelque 100 m du rivage. Nous sommes arrivés quasiment en même temps qu'un garde de côte. Il a alors pris la situation en main et nous nous sommes éloignés. Un camion de pompier et une ambulance sont venus sur les lieux deux minutes plus tard mais ils ne pouvaient pas rouler sur le sable et donc s'approcher de Dave. Les secours ont alors pris leur matériel et ont couru sur la plage.

Mais il était trop tard. Après avoir attendu un peu sur la plage, on nous a conduits au poste de secours de Solana Beach où nous avons été débriefés. Nous avons essayé de comprendre ce qui s'était passé. Je suis sorti du centre à 11 h.