2008BG ISHIGAKI Traithlon World Cup

photo : ITU
Simon Whitfield a brisé le signe indien. En douze participations à Ishigaki, le Canadien n’était jamais monté sur le podium. Cette fois, pour sa rentrée sur le circuit international, il s’est imposé brillamment.

Ce succès est son onzième en Coupe du Monde, devenant avec Hamish Carter le deuxième athlète le plus titré dans cette compétition. C’est une très bonne façon de commencer l’année, se réjouit celui qui espère glaner à Pékin un deuxième titre olympique après celui de Sydney (2000).

La course a ressemblé d’assez près à celle des femmes. Comme Emma Snowsill, la future gagnante, Simon Whitfield sortait parmi les premiers de l’eau. Un groupe se détachait rapidement à vélo, dans lequel évoluaient Frédéric Belaubre et Stéphane Poulat, fidèles à leurs bonnes habitudes en natation. Cédric Fleureton et Samuel Pierreclaud, eux, figuraient dans le peloton de chasse en compagnie des têtes d’affiche Tim Don (Gbr) et Peter Roberston (Aus).

La tête de course abordait la dernière partie avec un avantage d’environ une minute sur le groupe de chasse. Rapidement, Whitfield s’installait devant. Seul Ivan Vasiliev et Rasmus Henning parvenaient à le suivre. Le Russe était le premier à décrocher, au 5e km. Le Danois restait au contact quasiment jusqu’à la fin avant que le Canadien n’accélère une dernière fois pour s’imposer avec 10 secondes d’avance. Vassiliev résistait au retour canon de Robertson (seul en 30’) et Don.

Stéphane Poulat était le premier à franchir la ligne, en 14e position. Il était talonné par Cédric Fleureton. Ce dernier peut regretter d’avoir concédé du temps en natation. Il a en effet couru aussi vite que le vainqueur. Frédéric Belaubre suit deux places plus loin (17e) tandis que Samuel Pierreclaud finit 19e. Mais le sociétaire de Beauvais n’est qu’à 28’’ du 10e. Pour leur rentrée, dans des conditions difficiles bien différentes (30°, 100 % d’humidité) de ce qu’ils ont connu ces derniers en France, ils sont à créditer d’une performance d’ensemble plus qu’honnête. Et ce d’autant plus qu’ils n’ont pas programmé leur pic de forme pour Ishigaki mais pour Madrid (prévu fin avril) et Lisbonne (10 mai).

Top 10

  1. Simon Whitfield (CAN) 1:51:12
  2. Rasmus Henning (DEN) 1:51:22
  3. Ivan Vasiliev (RUS) 1:51:33
  4. Peter Robertson (AUS) 1:51:39
  5. Tim Don (GBR) 1:51:43
  6. Reto Hug (SUI) 1:51:46
  7. Alexander Brukhankov (RUS) 1:51:
  8. Simon Thompson (AUS) 1:52:00
  9. Hirokatsu Tayama (JPN) 1:52:04
  10. Dmitriy Gaag (KAZ) 1:52:12

Les Français
14 Stéphane Poulat : 1:52:21
15 Cédric Fleureton 1:52:25
17 Frédéric Belaubre 1 :52 :32
19 Samuel Pierreclaud 1 :52 :40