new_plymouth_annonce.jpg

photo d'archives : ITU
La Coupe du Monde reste dans l'hémisphère Sud mais change de pays. Après un départ en Australie (à Mooloolaba), elle pose ses valises ce week-end en Nouvelle-Zélande. À New Plymouth très précisément. La course devrait être assez différente de celle de la semaine dernière. Du moins chez les femmes.

Les deux principales actrices ont en effet choisi de ne pas se mettre en scène. Emma Snowsill, victorieuse chez elle à Mooloolaba, et Vanessa Fernandes, sa dauphine, resteront dans leur loge. Cela va permettre à d'autres athlètes de se mettre en lumière. Les têtes d'affiche ont pour nom Samathan Warriner (Nz), ses compatriotes Andrea Hewitt et Nicky Samuels, Kate Allen (Aut) ou encore Lisa Norden (Sue). La première, 3e mondiale en 2007, semble la favorite. Elle devra toutefois se méfier de la Suédoise Norden, 3e à Mooloolaba. Quant à Allen, la championne olympique en titre, elle joue sa qualification pour Pékin. Elle devrait donc être plus que motivée.

Chez les hommes, on risque de prendre les mêmes qu'à Mooloolaba et de recommencer. L'inévitable Javier Gomez n'a pas zappé la manche de New-Plymouth. Sa démonstration à Mooloolaba laisse peu d'espoir à ses adversaires, à moins que la physionomie de la course change et offre plus de chance aux attaquants à vélo. Dans le cas contraire, l'Espagnol devrait avoir face à lui Brad Kahlefeldt (Aus), 2e à Mooloolaba, et Bevan Docherty (Nzl), 4e la semaine dernière en Australie. Voilà pour les favoris. Mais le niveau d'une Coupe du Monde masculine reste toujours très dense. Il ne faut pas oublier les outsiders dont font partie les deux Français engagés. Tony Moulai reste sur une bonne 13e place à Mooloolaba. Laurent Vidal, de son côté, voudra effacer sa 51e place. Les deux ont les moyens d'entrer dans le Top 10.