moloolaba_gomez.jpg

photo : ITU
L’histoire s’est presque répétée ce matin à Mooloolaba lors de la première étape de la Coupe du Monde. Comme l’an dernier, cette manche inaugurale a donné lieu aux mêmes duels. Entre Gomez et Kahlefeldt chez les hommes, entre Fernandes et Snowsill chez les femmes. Sauf que le résultat a changé.

L’Espagnol a en effet pris sa revanche sur l’Australien qui l’avait battu au sprint. Cette fois, le n°1 mondial ne lui a pas donné l’occasion de faire parler sa pointe de vitesse. Alors que les deux hommes ont couru ensemble pendant les cinq premiers km après un vélo comme d’habitude sans aucune échappée décisive, le sociétaire de Mulhouse a décidé de s’enfuir. Au deuxième tour, j’ai essayé de partir mais Brad est venu avec moi. Au troisième, j’ai tenté ma chance à nouveau et cela a réussi. C’est très spécial de s’imposer en Australie, la patrie du triathlon, assure Gomez qui avait pris un départ catastrophique.

C’est probablement le plus mauvais départ de ma carrière, assure-t-il. Sorti de l’eau en 24e place, il était victime d’un léger incident au début du vélo. Sans gravité puisqu’il recollait vite au peloton. La suite est connue. Vélo cadenassé, place aux gazelles à pied. A ce jeu, l’Espagnol n’a aucun rival, sauf peut-être Kahlefeldt qui s’est remarquablement remis de sa pneumonie contractée cet hiver. Derrière, à noter le retour au premier plan de Tim Don (Gbr) qui signe là son premier podium en Coupe du Monde depuis Salford en 2005, et celui de Greg Bennett (Aus) qui espère avoir fait impression auprès des sélectionneurs australiens.

Et les Français dans tout cela ? Le bilan est plus que contrasté. Si Tony Moulai a fini 13e, soit dix places de mieux qu’en 2007 ici même à Mooloolaba, Laurent Vidal a plongé dans les profondeurs du classement (51e). Les deux tricolores engagés ont tenu leur rang en natation, sortant dans la première partie en natation et restant dans le peloton à vélo. En revanche, ils ont baissé de rythme à pied. Tony Moulai a concédé une minute au meilleur tandis que Laurent Vidal a eu un gros coup de moins bien, courant en 35’04 alors que les meilleurs ont mis en 30’ pour avaler les 10 km.

Top 10

  1. JAVIER GOMEZ (Esp)1:49:50
  2. BRAD KAHLEFELDT (Aus) 1:50:14
  3. TIM DON Great (Gbr)1:50:24
  4. BEVAN DOCHERTY (Nzl) 1:50:27
  5. GREG BENNETT (Aus)1:50:29
  6. OLIVER FREEMAN (Gbr) 1:50:34
  7. PAUL TICHELAAR (Can) 1:50:38
  8. BRENDAN SEXTON (Aus) 1:50:45
  9. SIMON THOMPSON (Aus) 1:50:53
  10. KYLE JONES (Can) 1:50:58