photo : ITU
Il y avait ce week-end deux championnats continentaux. Si les Sud-Africains Mari Rabi et Hendrik De Villiers ont remporté ceux d'Afrique, , Emma Moffatt et Shane Reed ont été sacrés pour l'Océanie dimanche à Wellington (Nouvelle-Zélande).

L'Australienne a littéralement écrasé la concurrence, reléguant sa dauphine (et compatriote) Annabel Luxford à près de deux minutes. Ces deux-là ont dominé la course. Sorties devant en natation, elles ont réussi à s'échapper à vélo en compagnie d'Andrea Hewitt (Nzl). Cette dernière était incapable de suivre le rythme de Moffat à pied, au point d'être doublée par Nicky Samuels.

Le vent très fort a rendu la course très difficile. Heureusement, je me suis sentie bien du début à la fin, se félicite Emma Moffat. Je ne m'étais pas forcément préparée pour cette épreuve. J'ai couru la semaine précédente. Mon principal objectif est Mooloolaba (ndlr : l'ouverture de la Coupe du Monde). On la comprend. Si sa victoire donne de facto un dossard olympique à l'Australie, elle ne lui garantit pas une présence à Pékin. La sélection australienne s'opère sur d'autres critères. Si Emma Snowsill est assurée d'être en Chine, Moffat reste à lutte avec Annabel Luxford et Felicity Abram.

Shane Reed se trouve dans la même situation. Sa victoire octroie automatiquement un dossard à la Nouvelle-Zélande mais il n'est pas encore certain d'en bénéficier. La fédération kiwi a retenu la manche de Mooloolaba comme course de référence : le premier de son représentant (homme et femme) sera sélectionné pour Pékin. Kris Gemmel et Bevan Docherty sont déjà qualifiés.

Sa victoire à Wellington a donné à Reed de la confiance en vue de cette échéance et aussi du baume au coeur. Mon grand-père est mort dans la semaine. Ses funérailles ont eu lieu vendredi, à deux jours du départ. Je suis certain qu'il m'a vu gagner aujourd'hui, confie-t-il. Je me suis senti fort. J'espère simplement que je n'arrive pas en forme trop tôt.

À l'issue de la natation, quinze hommes formaient un peloton qui restait soudé jusqu'à la course à pied. Gemmel, Docherty et Reed prenaient vite les commandes, le dernier nommé parvenant à lâcher ses compatriotes. La Nouvelle-Zélande a réussi le triplé. Cet exploit met en exergue la contre-performance de l'Australie qui voulait profiter de ce championnat pour récupérer un dossard. Manqué. Elle reste à deux billets olympiques. Le retrait de ses meilleurs représentants (Craig Walton et Peter Robertson) ne l'a pas vraiment aidé.

Les Australiens voudront sûrement prendre leur revanche à Mooloolaba. Dans trois semaines, l'étape inaugurale de la Coupe du Monde devrait être très disputée.

Hommes

  1. Shane Reed (NZL) 1:55:29
  2. Bevan Docherty (NZL) 1:55:42
  3. James Seear (NZL) 1:56:13
  4. Matt Hopper (AUS) 1:56:28
  5. Kris Gemmell (NZL) 1:56:48

Femmes

  1. Emma Moffat (AUS) 2:06:36
  2. Annabel Luxford (AUS) 2:08:11
  3. Nicky Samuels (NZL) 2:10:30
  4. Andrea Hewitt (NZL) 2:10:47
  5. Samantha Warriner (NZL) 2:11:22