IRONMAN HAWAII 2007

Photo d'archives : Thierry Deketelaere
C'est officiel. Comme nous vous l'avons dévoilé en exclusivité ce matin sur triathlete.fr, Laurent Jalabert disputera l'Ironman de Nice. Les organisateurs de l'épreuve viennent de confirmer l'information à travers un communiqué de presse.

Après des mois de tractations, l'ancien n°1 mondial a donc donné son accord. « Je suis bien évidemment content. Pas seulement content d'ailleurs, je suis également très motivé par ce nouveau défi », assure-t-il. Laurent Jalabert poursuit donc son aventure dans le triathlon qu'il avait failli débuter à... Nice l'an dernier.

Sa première idée était en effet de participer à l'Ironman France. Mais au moment de son inscription, l'épreuve était prévue le 17 juin 2007, en plein Dauphiné Libéré que Jaja commente pour France Télévisions. Il avait alors porté son choix sur l'Ironman de Zürich. Finalement, Nice avait été décalée d'une semaine en raison des élections législatives. Mais il était trop tard pour l'ancien pro de faire machine arrière.

Au matin du 22 juin prochain, il sera sur la Promenade des Anglais, là où son histoire avec le triathlon aurait dû commencer. Ce n'est pas le plus important. L'essentiel est qu'il continue le triathlon. Cela était loin d'être certain. Malgré les sollicitations pressantes des organisateurs de Nice dès Hawaii, Laurent Jalabert avait préféré calmer le jeu. Triathlete lui avait demandé, à l'issue de sa course à Kona, s'il pensait rester dans le triathlon. « Il est trop tôt pour répondre », avait-il sobrement répondu.

Laurent Jalabert sera donc la vedette incontesté de la très grosse délégation française, forte de 1039 athlètes (sur 2700 participants).
Andre Karsai, le manager général de l'épreuve, se frotte déjà les mains. Il a répondu à nos questions.

Pourquoi vouliez-vous avoir Laurent Jalabert ?
Andre Karsai : Laurent Jalabert est un mythe et l’Ironman est fait de mythes. Sa présence de démontre l’importance de l’Ironman France. Nous sommes fiers qu’il ait choisi Nice pour son troisième Ironman. Nous comptons sur sa présence pour populariser l’Ironman France, et plus généralement le triathlon.
Quelle est votre réaction après cet accord ?
Tout l’équipe est heureuse. Personnellement, je suis content de revoir Jaja que j’ai rencontré à Kona en 2007. C'est quelqu'un de très agréable qui a gardé toute sa simplicité malgré sa popularité. Jalabert attirera certainement plus de spectateurs et de médias français. Nous allons donc tout mettre en place pour accueillir les médias supplémentaires dans les meilleures conditions. Au niveau de l’organisation de la course même, sa présence ne change rien puisque l’organisation doit être parfaite pour tous les athlètes. Chacun est une star à nos yeux, peu importe s’il s’appelle Laurent Jalabert ou Monsieur Dupont.
Que peut apporter Jalabert à Nice ?
Sa venue dapporte à Nice l’intérêt des médias français. Assurément, certains d’entre eux ont compris l’importante de l’épreuve avec 2500 participants. D’autres ont besoin d’une célébrité pour s’y intéresser. L’important est que notre beau sport, le triathlon, soit médiatisé puisque cela aidera les organisateurs et au final les triathlètes.