TRIATHLON DES NEIGES A VALBERG

Photo d'archives : Christophe Guiard
L'année triathlétique débutera en fin de semaine prochaine du côté de Nice. C'est en effet à Valberg que se disputera la première course de 2008. Il s'agira d'un triathlon des neiges.


Par la même occasion, la station des Alpes-Maritimes ouvrira le calendrier international puisque son épreuve appartient à la Coupe du Monde de triathon des neiges. Cette première manche devrait attirer les meilleurs spécialistes étrangers (Danois, Tchèques, Allemands et Italiens) sans oublier bien sûr les Français. Les groupes d'âge sont bien sûr les bienvenus. Pour eux, ce genre de course est un excellent moyen de peaufiner leur préparation et de renouer avec la compétition.
Jean-Luc Capogna, ancien grand triathlète de la fin des années 80, devenu kinésithérapeute et organisateur du tri des neiges de Valberg, vous donne dix bonnes raisons de pratiquer le triathlon des neiges et de vous inscrire à son épreuve.

1. Avoir la caisse
Le tri des neiges comporte une partie ski de fond. Il s’agit du premier sport aérobie. Les skieurs de fond sont les athlètes qui présentent le plus gros VO2 Max. Ils s’entraînent en dette d’oxygène, fabricant ainsi davantage d’EPO endogène (produite naturellement par le corps). La rate et la moelle osseuse fonctionnent plein pot. Le ski de fond est quasiment aussi complet que la natation.
2. S’améliorer en natation
Grâce au ski de fond, vous progressez en…natation. « C’est un super sport pour travailler le grand dorsal, le grand pectoral et le grand rond », note Jean-Luc Capogna. Comme pour la natation, le ski de fond vous permet de travailler la rétro-pulsion, c’est-à-dire le fait d’amener la main d’avant en arrière.
3. Travailler le cyclisme
En plus du VTT, le tri des neiges vous fera progresser à vélo grâce au ski de fond. Les muscles des skieurs et des cyclistes sont développés d’une façon similaire. Avec le ski, vous allez beaucoup solliciter le couple quadriceps – ischiojambiers que vous utilisez à vélo.
4. Renforcer vos appuis
Selon Jean-Luc Capogna, le tri des neiges est une super école de proprioception. La nature instable du terrain vous oblige inconsciemment à travailler vos appuis, donc au niveau des chevilles et des genoux. Cela vous permet d’avoir du pied et d’éviter les chutes l’été. Sur la neige, les infos qui vont du cerveau vers les ligaments et les muscles arrivent décuplé. Tout cela vous permet d’avoir du pied et d’éviter les chutes l’été.
5. Gagner en gainage
Là encore, le ski de fond joue un rôle primordial. Il sollicite les abdominaux, notamment les obliques. Le couple épaules – bassin travaille beaucoup. Vous en tirerez des bénéfices dans les trois disciplines du triahtlon classique.
6. Devenir plus agile
Le VTT demande d’indéniables qualités de pilotage. Pour y exceller, il faut savoir prendre les bonnes trajectoires. C’est encore plus vrai sur la neige. En le pratiquant régulièrement, vous deviendrez plus habile sur votre vélo de route.
7. S’entraîner sans traumatisme
Attention, si vous courez trop longtemps dans de la neige molle, vous risques des tendinites. En revanche, si elle est ferme, elle est évidemment moins traumatisante que la route. « À Valberg par exemple, nous préparons le parcours comme une piste de ski alpin. Les pisteurs mettent un produit spécial qui permet à la neige d’être compacte et dure. » Par définition, pratiquer trois sports est moins traumatisant qu’un seul. Quand vous changez une de ces trois disciplines en hiver, cela l’est encore moins. Cela vous permet notamment de mettre au repos une partie des ligaments de l’épaule, le sus-épineux et le long-biceps qui provoquent les traditionnelles tendinites du nageur.
8. Varier les plaisirs
Si vous habitez en plaine ou près des côtes, vous avez moins l’occasion d’aller à la montagne. Le tri des neiges peut vous forcer à vous y rendre plus souvent. Il vous permettra également de faire du sport en altitude et dans des paysages somptueux. En un mot, de changer d’air.
9. Développer une nouvelle discipline
Le tri des neiges reste encore confidentiel. Si vous vous y mettez en nombre, vous contribuerez à développer un sport magnifique, complet et très ludique. Vous participerez aussi peut-être à l’histoire. Le CIO cherche à gonfler le programme olympique d’hiver et s’est déjà renseigné sur la possibilité d’y intégrer le tri des neiges.
10. Niveler les valeurs
Le tri des neiges bouscule la hiérarchie. Qu’ils soient spécialistes du Long ou du Court, les pros ne gagnent pas souvent. Des athlètes moins en vue peuvent ainsi se porter sur le devant de la scène. C’est tant mieux.

En bref

  • Format : 7 km de CP x 12 km de VTT x 10 km de ski de fond
  • Inscriptions : 40 € pour les licenciés F.F.TRI / 45 € pour les autres
  • Renseignements 04.75.05.14.88 / capognatopfit@wanadoo.fr
  • 8h30 : retrait des dossards
  • 11h : départ
  • 15h30 : remise de prix avec buffet

Le calendrier international

  • Valberg (France), Coupe du Monde, 13 janvier
  • Petzen/Bleiburg (Autriche), Coupe d'Europe 26 janvier
  • Gaishorn (Autriche), championnat d'Europe, 3 février
  • Flassin (Italie), Coupe du Monde, 10 février
  • Latky Mlaky (Slovaquie), Coupe d'Europe, 16 février
  • Freudenstadt (Allemagne), championnat du monde, 22 février
  • Mals (Italie), Coupe d'Europe, 9 mars
  • Ushuaia (Argentine), Coupe du Monde, 23 août
  • Caviahue (Argentine), Coupe continentale, 30 août