TRIATHLON LD DE VENDOME SELECTIF CHAMPIONNAT DU MONDE

Photo d'archives : Christophe Guiard
Des milliers de dollars lui tendaient les bras mais un incident mécanique a brisé son rêve d'empocher le jackpot. Benjamin Sanson se souviendra longtemps de son séjour à St Croix, dans les îles vierges américaines.

Dimanche dernier, le Bordelais a pris part à un Courte Distance qui s'annonçait très lucratif. Les gains réservés aux pros s'élevaient à 10 000 $ mais six athlètes seulement avaient réservé un dossard. Trois hommes et trois femmes. La donne était donc simple : chacun était assuré de toucher une part du pactole. A condition de finir la course, évidemment. Ce que n'a pas réussi à faire Benjamin Sanson.
Le sociétaire de Bordeaux, excellent nageur, avait pourtant pris un départ canon. Comme d'habitude. Le Français sortait avec une avance conséquente du parcours natation, tracé dans le décor somptueux d'une barrière de corail. Avec 2'20 sur Richie Cunningham (Aus) et Bryan Rhodes (Nzl), il pouvait espérer une très belle issue à la course. Mais après 8 km à peine, il était contraint à l'abandon. La cause ? La rupture de son tube de selle. Bye bye les dollars. Le paradis des Caraïbes se tranformait d'un coup en cauchemar. Le tricolore n'avait que ses yeux pour pleurer et laisser l'Australien et le Néo-Zélandais se disputer la victoire. Cunningham, 2e du 70.3 de St Croix cette année, goutait enfin au succès. Chez les femmes, Mirinda Carfrae a continué sur la lancé de sa victoire le week-end précédent à la finale mondiale de 70.3. L'Australienne a devancé les deux pros américaines engagées (Karen Smyers et Dede Griesbauer.

Les pros

  • 1. Richie Cunningham (Aus) 2:05:49
  • 2. Bryan Rhodes (Nzl) 2:06:40
  • 3. Mirinda Carfrae (Aus) 2:17:12
  • 4. Karen Smyers (Usa) 2:19:09
  • 5. Dede Griesbauer (Usa) 2:27:27
  • 6. Benjamin Sanson (Fra) abandon