Contrôlé positif à l’EPO en septembre 2004 sur le triathlon de Zwin en Belgique, Rutger Beke avait été suspendu pour 18 mois avant d’être blanchi en août 2005 par la Commission disciplinaire de la Communauté Flamande. L’affaire passera en justice devant le TGI de Gand en mars 2008.
Selon le quotidien belge néerlandophone « De Morgen », les représentants de l’Agence Mondiale Antidopage actuellement à la Conférence mondiale antidopage à Madrid, ont annoncé qu’ils seraient prêts à verser 90 000 euros si le triathlète belge prenait la décision d’arrêter les poursuites. Mais, toujours selon le quotidien, l’avocat de Beke aurait déclaré qu’aucune proposition officielle n’aurait été formulée et que Rutger Beke est toujours dans l’attente d’excuses.