xterra_marceau.jpg

C'est dimanche que se disputera sur l'île de Maui, à Hawaii, la finale mondiale de Xterra. Les Français pourraient tirer le gros lot. En l'absence de Hamisch Carter, le tenant du titre, les jeux semblent particulièrement ouverts.

Le champion olympique 2004 a pris sa retraite. Son absence aiguise les appétits. Notamment celui d'Olivier Marceau qui avait fini 2e l'an dernier à Maui et qui a remporté cette année notamment le Xterra France. Le Franco-Suisse, grand spécialiste de la discipline, figure parmi les principaux favoris. Pour s'imposer, il devra résister à Conrad Stolz. Après avoir été ennuyé par des pépins physiques l'an dernier, le Sud-Africain a réalisé une grosse saison. Il a remporté la série des Etats-Unis, gagnant en septembre le championnat américain.
Autre athlète à prendre en considération, Seth Wealing, particulièrement efficace dans les deux premières disciplines. Parmi les outsiders figurent le Canadien Mike Wine, très fort à VTT, et l'Américain Josiah Middaugh (4e l'an dernier). Il ne faut pas oublier l'Espagnol Eneko Llanos, 5e en 2006. L'Espagnol sera d'autant plus motivé qu'il peut gagner la prime de 5000 $, promise à l'athlète qui cumule le meilleur résultat à Hawaii et à Maui. Il a fini 7e de l'Ironman. Bevan Docherty, spécialiste du CD (champion du monde en 2004 et vice champion olympique), pourrait faire aussi parler sa classe.
Face à des triathletes de ce calibre, que peut espérer Nicolas Lebrun ? Le Français peut rêver de la plus haute marche. Il a déjà gagné la finale mondiale (en 2005) et a signé également deux podiums. Ses aptitudes à Vtt et en trail en font un redoutable concurrent de Xterra. Cette année encore, il a remporté le circuit européen. Sauf ennui mécanique et grosse défaillance en natation, il devrait être aux avant-postes. Cédric Fleureton pourrait aussi surprendre son monde. En 2006, pour sa première expérience sur Xterra, il avait remporté la manche française devant de sérieux clients. Sa récente 4e place à la Coupe du Monde de Rhodes prouve sa forme du moment. Même s'il avoue participer « pour le plaisir », le sociétaire de Sartrouville ne crachera pas sur une place d'honneur.
Chez les femmes, les Françaises sont totalement absentes. Du moins chez les pros. La course devrait se résumer à un duel entre la Canadienne Melanie McQuaid, la tenante du titre, et l'Américaine Jaime Whitmore.
Cette finale mondiale ne se limite pas aux seuls pros ni à la grille de prix (125 000 $ au total). Bien au contraire. Après avoir été disputée en 1996 lors de la première édition par 123 athlètes, quelque 550 concurrents de tous les continents prendront le départ. Parmi eux, plusieurs groupes d'âge tricolores : Christelle Dalle, Laurent Beuzeboc, Arnaud Bouvier, Gérard Damien, Nicolas Fernandez, David Gandon, Philippe Sallin et Fred Wuhrmann. Au menu des participants : 1,5 km de natation, 30 km de Vtt, 11 km de trail.