hawai_ouverture_parc.jpg

Photos : Christophe Guiard

(d'un de nos envoyés spéciaux) L'heure H approche. Depuis 14h30, les concurrents mettent leur vélo dans le parc. Pour la plupart, ils ont opté pour des modèles de contre-la-montre. Nombreux sont les groupes d'âge qui, côté matériel, n'ont rien à envier aux pros.

Parmi les favoris, Chris McCormack a été le premier à installer sa monture. Au moment où la foule des athlètes n'était pas nombreuse et l'attention médiatique moindre. Michellie Jones a également rangé ses affaires dans un relatif anonymat, tout juste perturbé par des Go Michellie.
Xavier Le Floch est arrivé quelques temps plus tard. Avant de repartir rapidement vers son appartement situé à quelques kilomètres du parc puis de revenir. Le Breton avait oublié ses chaussures de vélo. Le bénévole qui l'accompagnait lui a expliqué que cela n'était pas autorisé et l'a signalé au directeur de course. Je préfère aller chercher mes chaussures plutôt que d'être interdit de départ, s'amuse le sociétaire de Triathl'Aix qui n'en a pas perdu pour autant son sourire légendaire. Gilles Reboul avait aussi la banane, plaisantant à souhait sur ses chances de victoire.

hawai_stadler_entr_e.jpg

L'heure avançait, le temps était toujours aussi chaud et humide. Vers 15h, alors que la file des participants attendant l'entrée dans le parc s'allongeait, l'effervescence montait d'un cran. La faute à...Laurent Jalabert. L'ancien pro se mettait comme n'importe quel groupe d'âge dans la queue. Seule différence, il était entouré par les caméras de France 2, de l'Equipe TV, des photographes.La course approche, c'est bien. Cela commençait à être long. Je suis heureux d'être là. En revanche, s'il voulait passer inaperçu, c'était raté. Des concurrents français l'abordaient pour l'encourager, des étrangers posaient avec lui, lui réclamant des autographes. Les Américains l'apostrophaient dans leur accent inimitable : Hey Laurent Jalabert. The Tour de France ! Juste après avoir posé son vélo, il était interrogé par une télé américaine avant de filer à son hôtel, accompagné de son ami Patrick Plee, avec qui il loge et qui l'a convaincu de se mettre au triathlon.

hawai_jalabert_entr_e_parc.jpg

Au moment même où Laurent Jalabert quittait le site, Normann Stadler arrivait. Large sourire, vélo à la main, flanqué de sa petite amie, le tenant du titre s'avançait visiblement avec bonheur vers le parc. Après des mois de préparation, une longue semaine d'attente sur place, la course prend complètement ses droits. Comme tous les concurrents, l'Allemand veut que tout démarre enfin. Encore quelques heures et le coup de canon libérateur retentira dans le ciel de Kona.

Stéphane Lanoue

hawai_entr_e_vieux.jpg

hawai_anonyme_entr_e_parc.jpg

hawai_benevole_entr_e_parc.jpg

hawai_entree_2_japs.jpg