A un an des Jeux Olympiques à Pékin, la Chine se serait bien passé de cette nouvelle. Une de ses triathlètes a en effet été contrôlée positive. L'ITU l'a annoncé aujourd'hui.

Hongni Wang a été confondue à l'occasion d'un contrôle inopiné, mené le 24 août dernier alors qu'elle se trouvait à l'entraînement. L'analyse de l'échantillon A a révélé une présence de testostérone, une substance interdite par l'agence mondiale anti-dopage. L'athlète a demandé à ce que soit procédé à l'analyse de l'échantillon B qui a confirmé le premier résultat. Ce deuxième test a été effectué le 27 septembre. Le 4 octobre, le résultat a été notifié à la Chinoise. L'athlète avait alors deux possibilités : demander à être entendue ou accepter la suspension automatique de deux ans. Elle a accepté la deuxième. Elle ne pourra donc pas s'aligner sur une compétition jusqu'au 5 octobre 2009. Cette saison, l'ITU a diligenté plus de 800 contrôles qui, jusqu'alors, étaient tous négatifs.