hawai_martinez.jpg

(d'un de nos envoyés spéciaux) Quotidiennement jusqu'à samedi, jour de la course, nous vous dresserons le portrait d'un Français qualifié pour l'édition 2007 de l'Ironman d'Hawaii. Aujourd'hui, c'est le tour du sociétaire d'Etampes, Antonio Martinez, un grand habitué de l'épreuve.

Photo : Christophe Guiard/Antonio Martinez

Antonio Martinez n'est pas dépaysé à Hawaii. Il connait les lieux presque par coeur. Normal pour quelqu'un qui les fréquente pour la 4e fois. A chaque fois qu'il est venu, c'est pour participer à l'Ironman. Son meilleur classement à ce jour est une 500e place en 2002. Le sociétaire d'Etampes espère fermement faire mieux lors de cette édition 2007, même si désormais il est passé dans la catégorie Master (il a 42 ans). Il a prouvé cette année en terminant 68e de l'ironman de Lanzarote que le poids des ans n'avait aucun impact sur lui. C'est d'ailleurs sur l'ïle des Canaries qu'il a obtenu sa qualification.
A Hawaii , il participera à son 12e triathlon distance Ironman en sept années de pratique du longue distance. Il a choisi de bifurquer vers le long sept ans après ses débuts dans le triple effort. Par goût pour les efforts au long court sans doute mais également en raison d'un niveau insuffisant en course à pied. " Cette discipline reste également mon point faible sur le long'', avoue le Francilien." Cette faiblesse me fait perdre beaucoup de places en fin d'épreuve." Ce fut le cas à Lanzarote cette année où après avoir longtemps été premier Français, il a laissé échapper ce titre honorifique en course à pied après une fin de course difficile. Ses qualités de cycliste ne sont en revanche plus à vanter. Il se régale sur le parcours difficile d'Hawaii et il espère qu'il en sera de même cette année. "Sauf s'il y a beaucoup de vent. Je n'aime pas trop évoluer dans ces conditions", rectifie Antonio Martinez. La chaleur en revanche ne l'effraie pas.
Le Francilien ne regrette qu'une seule chose avant d'aborder la course : l'absence de sa famille habituellement présente. Gageons qu'elle suivra avec attention sa prestation en live sur Internet. Peut-être découvrira t-elle dans le classement final le nom de son favori parmi les 500 premiers...

Olivier Berraud