Javier Gomez a marqué son territoire à un an des Jeux olympiques. L'Espagnol a en effet remporté aujourd'hui la Coupe du Monde de Pékin. Il se positionne comme l'incontestable favori. Mais Frédéric Belaubre n'a pas dit son dernier mot.

photos : Thierry Deketelaere (Triathlete Magazine)

Après avoir manqué il y a quinze jours le championnat du monde (40e), le Français est revenu dans le jeu. Certes, contrairement aux deux éditions précédentes (1er l'an dernier, 2e en 2006), il ne s'est pas hissé sur le podium. Mais sa 9e place est rassurante alors qu'il avait complètement hors du coup en Allemagne. Le terrain de jeu de Pékin lui convient, il faudra simplement avoir plus de gaz à pied.
Car c'est à pied, comme sur la plupart des Coupes du Monde, que la course s'est joué. A ce petit jeu, Gomez l'emporte très souvent. La manche de Pékin a offert un scenario désormais très connu sur le circuit international. Sortie en tête de l'eau de l'Américain Andy Potts, suivi de Gomez puis de Belaubre, regroupement général à vélo, quelques escarmouches sans conséquence durant les 40 km. Au moment de la transition, un énorme peloton entre dans le parc.
Le premier à s'élancer à l'assaut des 10 bornes était l'Espagnol Ivan Rana. Mais l'ancien champion du monde laissait rapidement les clés de la course à son compatriote Javier Gomez. Ce dernier, accompgné au départ du Canadien Simon Whitfield, se retrouvait rapidement seul en tête. A l'issue des trois tours, il s'était forgé une avance d'une trentaine de secondes.
Les autres se battaient pour une place sur le podium. L'Australien Courtney Atkinson, vainqueur cette année à Gamagori, s'offrait au sprint le Néo-Zélandais Bevan Docherty. Ces deux-là sont qualifiés pour les Jeux.
Pour les Français, il n'est encore question de qualification pour les JO. Ils doivent d'abord revenir un peu plus dans la hiérarchie internationale, sauf Frédéric Belaubre. Cédric Fleureton, le deuxième tricolore, ne pointe à Pékin qu'à la 16e place, les autres se situant au-delà de la 30e place. Ils avaient pourtant axé leur préparation sur cette manche de Coupe du Monde. Il y a encore du travail avant les Jeux et la performance de chacun laisse complètement ouverte la chasse aux deux dossards, le premier semblant réservé à Belaubre.

RETROUVEZ LE REPORTAGE COMPLET ET TOUTES LES IMAGES DE NOTRE PHOTOGRAPHE ENVOYE SPECIAL DANS LE NUMERO D'OCTOBRE DE TRIATHLETE MAGAZINE

Le Top 10
1 Javier Gomez (ESP) 1:48:41
2 Courtney Atkinson (AUS) 1:49:04
3 Bevan Docherty (NZL) 1:49:08
4 Kris Gemmell (NZL) 1:49:15
5 Simon Whitfield (CAN) 1:49:18
6 Ivan Rana (ESP) 1:49:23
7 William Clarke (GBR) 1:49:26
8 Brad Kahlefeldt (AUS) 1:49:34
9 Frederic Belabure (FRA) 1:49:37
10 Jan Frodeno (GER) 1:49:44

les Français
16. Cédric Fleureton 1:50:06
30. Samuel Pierreclaud 1:50:57
41. Stéphane Poulat 1:51:45
49. Laurent Vidal 1:52:45