(de notre envoyé spécial). Delphine Pelletier réussit bien sa reconversion sur le Long. Elle a en effet dominé aujourd’hui le championnat de France. Aucune athlète n’a été en mesure de rivaliser avec elle. Pas même Johanna Daumas.

arriv_e_pelletier.jpg

photos : Christophe Guiard

La Niçoise semblait l’adversaire la plus dangereuse pour l’ancienne sélectionnée olympique. Elle sortait d’ailleurs de l’eau en même temps que Pelletier. Avant de fléchir rapidement à vélo. La médaille de bronze mondial de 2006 perdait continuellement du terrain. Après avoir souffert du froid durant la natation, elle était ensuite prise de violentes crampes sur son vélo. Une douleur insupportable qui la contraignait à l’abandon.
Delphine Pelletier était alors sur la voie royale. La seule inconnue pour elle était la distance qu’elle n’avait jusqu’alors jamais couverte en course. Avec plus de treize ans de triathlon dont plusieurs à haut niveau, elle possède une grande expérience et une connaissance pointue de ses capacités. La Beauvaisienne a donc géré parfaitement son effort. Les autres concurrentes étaient reléguées à des années lumière.
Comme il faut un podium dans un championnat de France, notons la 2e place d’Audrey Cléau et la 3e d’Estelle Patou. Mais toutes deux n’ont jamais pesé sur la course. A Gérardmer, Delphine Pelletier évoluait sur une autre planète.

cleau.jpg

Le podium
1. Delphine Pelletier (Beauvais) 7h06'30
2. Audrey Cléau (Triathl'Aix) 7h30'36
3. Estelle Patou (Beauvais) 7h38'53

femmes_france.jpg

RETROUVEZ LE REPORTAGE COMPLET DANS LE NUMERO D'OCTOBRE DE TRIATHLETE MAGAZINE