Alors que l'on attendait Bryan Rhodes premier à franchir la ligne d'arrivée, une soudaine blessure au mollet est venue déjouer tous les pronostics en couronnant Scott Neyedli. En revanche, pas de surprise chez les femmes, Bella Comerford s'est imposée.

Bryan Rhodes avait remporté l'épreuve en 2005. En 2006, alors qu'il effectuait un dernier entrainement avant la course, une collision avec un van le privait de toute chance de participation. Resté pour aider aux commentaires, il avait du se contenter de regarder l'épreuve. Cette fois, le Néo-Zélandais arrivait gonfler à bloc prêt à effacer la déception de 2006.
Le scénario s'est d'abord passé comme prévu, si bien qu'à l'entame de la course à pied, Bryan Rhodes est parvenu à creuser une solide avance sur ses poursuivants. Mais à mi-course, le scénario vire à la catastrophe. Rhodes est victime d'une déchirure du mollet et doit stopper net de courir. Il ne faut que peu de temps à ses deux poursuivants, l'Anglais Stephen Bayliss et l'Ecossais Scott Neyedli, au coude à coude, pour le dépasser. Finalement, Scott Neyedli finit par se montrer le plus rapide et s'impose. Quant à Bryan Rhodes, il voit la victoire lui échapper, puis le podium... puis le top 10... Mais pas question pour autant d'abandonner: sa mère et sa soeur ont fait le déplacement depuis la Nouvelle Zélande pour l'encourager. Au courage, en marchant, il termine finalement 31e. A noter la 10e place du Français Olivier Lyoen en 9h09'52.
Chez les féminines, en revanche, le suspense n'a pas été aussi intense que chez les hommes. L'Ecossaise Bella Comerford n'a pas failli à son statut de favorite en remportant facilement l'épreuve en 9h36'13 reléguant Hillary Biscay, 2e, à plus de 13 minutes...

Les podiums
Hommes :
1. Scott Neyedli (SCO) 8h35'57
2. Stephen Bayliss (GBR) 8h38'09
3. Jimmy Johnsen (DEN) 8h40'51
Femmes :
1. Bella Comerford (SCO) 9h36'13
2. Hillary Biscay (USA) 9h49'50
3. Nicole Klinger (SUI) 9h52'41