Favorite de l'épreuve en l'absence de la numéro 1 mondiale Vanessa Fernandes, c'est à pied que la Néo-Zélandaise Samantha Warriner a su faire la différence pour s'imposer. Seule Française engagée dans la course féminine, Marion Lorblanchet signe une probante 7e place. hungry_warriner.jpg Photo ITU / Franck Wechsel

Une nouvelle fois, la course à pied a été le juge de paix de cette dernière épreuve de Coupe du monde avant les Mondiaux d'Hambourg dans trois semaines. Un groupe de 18 triathlètes s'est présenté à l'entame de la course à pied. Immédiatement, la Néo-Zélandaise, Samantha Warriner a saisi sa chance pour prendre les commandes. Une tête qu'elle n'a plus quittée pour s'imposer devant l'Australienne Emma Moffatt et sa compatriote Debbie Tanner.
La nouvelle championne de France, Marion Lorblanchet (Beauvais) est parvenue à conserver une place de choix dans ce groupe disputé de 18 coureuses.Elle s'octroie une belle 7e place.
Le classement :
1. Samantha Warriner (NZL) 2:00:11
2. Emma Moffatt (AUS) 2:00:31
3. Debbie Tanner (NZL) 2:00:35
4. Yuliya Yelistratova (UKR) 2:00:55
5. Nadia Cortassa (ITA) 2:01:04
6. Wieke Hoogzaad (NED) 2:01:26
7. Marion Lorblanchet (FRA) 2:01:43
8. Kathrin Mueller (GER) 2:01:51
9. Carolyn Murray (CAN) 2:01:55
10. Ewa Dederko (POL) 2:01:57