La 11e manche de la Coupe du Monde se déroulera à Tiszjauvaros le samedi 11 août. Placée trois semaines avant le mondial de Hambourg, la manche hongroise a été quelque peu délaissée par les ténors. Le duel Gomez-Belaubre devrait nous valoir néanmoins un joli spectacle.
Gomez_Salford.jpg
photo : Janos Schmidt/triathlon.org

Les héros sont fatigués. Parmi le TOP 20 du ranking Coupe du Monde, seuls 5 hommes et 3 femmes seront en effet présents dans la cité magyare, habituée à accueillir ce type de rendez-vous.
Chez les hommes, le grand bénéficiaire sera, quoi qu'il arrive, Javier Gomez Moya. L'Espagnol est assuré de conserver la tête de la compétition. Parmi les neuf qui le suivent au Ranking, seuls Alexander Brukankov (5e) et Kris Gemmell (6e) seront de la partie. Avec 4 Top 8 dont 2 podiums depuis le début de l'année, le Russe, vice champion du Monde junior en 2006, est la grande révélation de la compétition. Avec deux podiums et une 4e place, le Néo-Zélandais a lui aussi fait preuve d'une belle régularité. Mais le danger le plus pressant pour Gomez devrait, nous l'espérons fermement du côté français, venir de Frédéric Belaubre. Absent la 1e partie de saison, le Beauvaisien a étonné tout son monde en décrochant l'argent à Kizbühel pour sa réapparition sur le circuit mondial. Il a prouvé que sa forme était resté intacte le week-end dernier aux championnats de France à Charleville où il a laminé l'opposition. Le Sud-Africain Hendrick de Villiers (vainqueur à Richards Bay), l'Ukrainien Volodymir Polikarpenko (2e à Richards Bay) et le toujours aussi boulimique Brésilien Reinaldo Colucci (5e à Ishigaki et à Edmonton) ne partiront pas en victimes expiatoires. Les spectateurs auront eux les yeux de Chimène pour Dmitry Gaag (non, non ce n'est pas une blague) qui réside à Tiszjauvaros. Le Kazakh a toujours bien réussi dans sa ville (5 podiums). Tout le monde se souvient de son sprint victorieux face à Brad Kahlefeldt en 2005.
Départ de la course : samedi 16 h. à
Chez les femmes, l'affiche est plutôt fade. Du Top 10 actuel, seule Debbie Tanner figure sur la start list. Après un début de saison étincelant, la Néo-Zélande a marqué par le pas par la suite. Sa 6e place à Salford atteste qu'elle revient en forme. Ses principales rivales en Hongrie seront l'Australienne Emma Moffat (surprenante gagnante à Edmonton) et l'Allemande Joëlle Franzmann (même si elle n'a aucun podium à son actif cette saison). Marion Lorblanchet, toute auréolée de son titre de championne de France, sera la seule tricolore au départ. La Beauvaisienne aura comme objectif de faire mieux que sa 10e place de Madrid à Madrid le 3 juin dernier. Et sait-on jamais...
Départ de la course : samedi 13h15