Si la douleur avait disparu depuis quelques semaines, les sensations manquaient encore. Elles sont revenues dimanche dernier, lors de la Coupe du monde à Kitzbuhel où Fred a signé une probante deuxième place. C’est bon pour le moral... Podium_Kitzbuhel.jpg

Photo Delly Carr/triathlon.org

Pour sa première Coupe du monde de la saison, Fred Belaubre est revenu fort. « Si la douleur avait disparu depuis longtemps, je ne savais pas trop à quoi m’attendre car ne plus avoir mal et courir vite ne vont pas forcément de pair ! J’avais fait les championnats d’Europe ainsi que Beauvais et Lorient mais il s’agissait de courses de reprise. Et finalement les sensations sont revenues dimanche... Le moral est bon même s’il ne faut pas s’enflammer sur une seule course ! »

Fred est arrivé il y a 3 jours à Font Romeu pour un stage de 3 semaines sous la houlette de Patrick Dréano. « Le programme est simple : des heures, des heures et des heures d’entraînement ! Nous allons surtout travailler les allures au seuil ... Puis je m’alignerai sur la Coupe du monde en Hongrie à Tiszaujvaros, le 11 août ce qui me permettra de finir le cycle d’entraînement. Puis, je reprendrai par trois semaines d’intensité afin de reprendre de la masse musculaire, l’entraînement en montagne a tendance à la faire fondre... » Pour être prêt pour les championnats du monde à Hambourg puis pour la Coupe du monde à Pékin le 15 septembre qui comptera parmi les premières épreuves qualificatives pour les Jeux. Sans oublier, entre temps, les échéances nationales avec les championnats de France, le 05 août à Charleville Mézières !