La Coupe du Monde fait étape à Kitzbühel (Autriche), la Mecque du ski. La France a mis tous les atouts de son côté pour placer ses athlètes aux avant-postes, avec notamment Laurent Vidal et Frédéric Belaubre. La sélection tricolore se déplace en force.
Coupe_Monde_annonce.jpg

Emmenés par le double champion d’Europe Frédéric Belaubre, les tricolores sont plein d’ambitions pour bien figurer dans la course de dimanche. De retour d’une blessure qui l’a empêché de courir le début de saison, Belaubre espère retrouver rapidement le goût de la victoire, avec les Jeux Olympiques 2008 en vue. Il pourra compter sur le soutien de Laurent Vidal, l'homme en forme depuis le début de saison, pour aller chercher un podium.
Tony Moulai, Cédric Fleureton et Stéphane Poulat entre autres complètent une équipe tricolore à fière allure. L’Australien Brad Kahlefeldt, cinq fois vainqueur en Coupe du Monde, et le Canadien Simon Withfield, médaillé d’or aux JO de 2000 et vainqueur en juin de la Coupe du Monde d'Edmonton (Canada), seront présents sur l’étape autrichienne.
Coté féminin, la France comptera notamment sur Jessica Harrison. En dix ans de carrière, elle a accroché quatorze Top 15 en Coupe du Monde. Carole Peon et Marion Lorblanchet seront aussi de la partie. La concurrence s’annonce néanmoins assez rude. La présence de la championne olympique d’Athènes Australienne Kate Allen, 2e du dernier Euro, ainsi que les Allemandes Joelle Franzmann, plusieurs fois vainqueurs d’une étape, rendront la tâche plus difficile des tricolores. Des tricolores qui courent après les dossards pour les Jeux de Pékin. Après avoir figuré dans les nations comptant trois billets, la France ne dispose plus désormais que de deux sésames pour les prochains JO. Leur tâche s'annonce difficile car d'autres étrangères de renom figurent sur la liste des engagées : les Suissesses Magali Di marco Messmer and et Nicola Spirig (3e de l'Euro), Michelle Dillon (Gbr), la Néo-Zélandaise de Beauvais Andrea Hewiit, victorieuse de deux Grand Prix et 2e à Madrid.
L'adversaire la plus coriace des Françaises risque d'être Annabel Luxford. L'Australienne, qui a surmonté ses ennuis physiques, a réussi deux podiums coup sur coup (à Edmonton et Des Moines). Si elle finit mieux que 4e, elle reprendra la première place du ranking mondial à la Portugaise Vanessa Fernandes, absente en Autriche.