Que lui arrive-t-il ? Telle était la question qui entoure Virginie Jouve depuis des mois. La Beauvaisienne a connu une première moitié de saison catastrophique. En Coupe du Monde, elle est allée de désillusion en désillusion. 45e à Ishigaki (Japon), 35e à Richard's Bay (Afrique du Sud), elle a abandonné ensuite à Lisbonne (Portugal). Avant d'atteindre le fond à Madrid (Espagne), début juin, où elle a déclaré forfait une heure avant le départ.
L'ancienne double championne de France était méconnaissable. Une explication à sa descente aux enfers vient d'être trouvée. Virginie Jouve souffre d'une mononucléose qui fatigue énormément son organisme. On ignore encore quand la maladie s'est déclarée. Tout laisse à penser qu'elle est apparue depuis plusieurs mois. Mais la Beauvaisienne n'a pas effectué les bilans sanguins auxquels les athlètes de haut niveau doivent se soumettre. Un laxisme lourd de conséquences.