(de notre envoyé spécial). Marc Fortier-Beaulieu, le président du Racing, attendait cela depuis 10 ans. Même s'il a changé de nom (ndlr : il est devenu le Lagardère Paris Racing), le club a remporté cet après-midi à Lorient sa première victoire en Grand Prix depuis une décennie. Ce succès était loin d'être évident.
RACING_GP.JPG

La formation parisienne avait en effet mis au repos Laurent Vidal et était privé de Maik Petzold retenu pour le championnat d'Allemagne. Comme chez les femmes, le Racing a bénéficié de la haute performance de ses Anglo-Saxons. Et en particulier de son leader Brad Kahlefeldt. Malheureux lors de ses trois dernières courses (ndrl : victime d'une chute à Madrid, malade à Des Moines, fatigué à Dunkerque), l'Australien était cette fois dans le coup.
Sorti parmi les premiers de l'eau, à quelques mètres du meilleur nageur (Vincent Luis, invité pour l'occasion), il campait au milieu du premier groupe vélo. Un groupe emmené notamment par ses coéquipiers Clarke, Hayes et Hauss, et le trio beauvaisien Belaubre - Bignet - Poulat. Poissy et Sartrouville étaient piégés, ne comptant que deux éléments devant. Les 20 km cyclistes, bien que parsemés par une belle bosse, n'apportaient aucune modification. Le deuxième paquet ne parvenait pas à revenir sur la tête.
A pied, Javier Gomez imprimait un gros rythme. Kahlefeldt et Clarke le suivaient. Belaubre, en revanche, était légèrement en retrait, en compagnie de Hayes (Racing), Brownlee (Metz) et Godoy (Mulhouse). A mi-parcours, Gomez et Kahlefeldt se retrouvaient seuls en tête. Clarke ne pouvait pas tenir. Il était même à portée de fusil de Belaubre qui avait enclenché le turbo.
Gomez aussi accélérait. Cela était fatal à Kahlefeldt, en manque de rythme. Le champion d'Europe remportait une victoire impressionnante mais entâchée... d'un carton rouge. Lors de la transition, il n'a en effet pas mis son casque vélo dans la cuvette prévue à cet effet. Le jury d'appel a été intraitable. Le leader de Sartrouville a été déclassé, ce qui offre la victoire à l'Australien Brad Kahlefeldt et renforce encore le succès par équipes du Racing. Au général, les positions se resserrent en tête du classement. Le Racing rejoint en effet Sartrouville à la première place, Beauvais étant 3e.

GOMEZ_GP.JPG

Classement scratch individuel
1. Brad Kahlefeldt (Lagardère Paris Racing) 55:55
2. Will Clarke (Lagardère Paris Racing) 56:04
3. Frédéric Belaubre (Beauvais) 56:09
4. Tony Moulai (Poissy) 56:22
5. Stuart Hayes (Lagardère Paris Racing) 56:23
6. Alistair Brownlee (Metz) 56:33
7. Francesco Godoy (Mulhouse) 56:35
8. Stéphane Poulat (Beauvais) 56:40
9. Dirck Bockel (Mulhouse) 56:45
10. David Hauss (Lagardère Paris Racing) 56:57

Classement par équipes (étape)
1. Racing 8
2. Beauvais 23
3. Mulhouse 37
4. Sartrouville 57
5. Poi ssy 59
6. Sables Vendée 60
7. Saint Raphaël 65
8. Vendôme 87
9. Montluçon 87
10. Metz 90
11. Vesoul 117
12. Tri Sud 18 122
13. Rennes 134
14. Rouen 135
15. Parthenay 137
16. Montpellier 146

Classement par équipes (général après 3 étapes)
1. Racing 52
2. Sartrouville 52
3. Beauvais 50
4. Poissy 47
5. Saint-Raphaël 36
6. Mulhouse 36
7. Sables Vendée 35
8. Metz 30
9. Vendôme 29
10. Montluçon 24
11. Tri Sud 18 17
12. Rouen 16
13. Parthenay 16
14. Rennes 14
15. Vesoul 12
16. Montpellier 8