L'Ironman de Corée-du-Sud n'est pas le plus coté du circuit. Loin de là. Les pros rechignent à se rendre au pays du matin calme. Ils risquent de changer d'avis.
Cor_e.jpg

Même s'il n'y a que deux qualifications en jeu, la dotation a été considérablement revue à la hausse. Elle totalisera 200 000 $ lors de la prochaine édition qui se disputera le 26 août sur l'île volcanique de Jeju. L'organisateur mettra sur la table 50 000 $, tandis que son sponsor principal, la Standard Chartered Bank ajoutant 150 000 $. Notre annonce est un peu tardive, reconnaît Tom Lee, le directeur de course. Mais nous voulions finaliser les accords. Notre objectif est de proposer aux pros une belle épreuve tard dans la saison, et particulièrement à ceux qui ne figurent pas souvent dans le Top 10 à Hawaii.
50 000 $ réservés aux pros seront attribués à part égale aux dix premiers hommes et femmes. Chaque vainqueur recevra 8 500 $ (5 100 $ pour les 2e, 3 200 $ pour les 3e). Une autre dotation, également de 50 000 $, sera consacrée au classement général, les dix premiers hommes et femmes étant récompensés. Cette fois, les vainqueurs percevront 6 250 $.
Beaucoup plus originale, une récompense sera mise en place en fonction de la région d'origine des athlètes. Les trois premiers (hommes et femmes) toucheront un beau petit pactole : 5 000 $ pour le premier, 3 000 $ pour le 2e, 2 000 $. Au total, 100 000 $ seront mis en jeu. Il y aura évidemment une division Europe.
Un pro qui s'imposera le 26 août prochain est assuré de gagner 19 750 $. De quoi donner envie d'aller en Corée-du-Sud et de s'inscrire en pro. Comme si cela ne suffisait pas, l'organisation est prête à payer le voyage (ou en partie) et les dossards pour certains pros. Pour ceux que la proposition intéresse, il faut contacter directement le comité d'organisation : in-Yong.Park@imgworld.com. Les inscriptions ont débuté le 7 juillet.