jessica_harrisson.jpg

L'ITU a publié le 25 juin les nouveaux classements mondiaux après comptabilisation de la manche de Coupe du Monde d'Edmonton.

Dans le classement Coupe du Monde, malgré son absence au Canada, Vanessa Fernandès mène toujours la danse. L'avance de la Portugaise se réduit toutefois car ses poursuivantes ont brillé lors de la 8e manche notamment Annabel Luxford qui a marqué les 39 points dévolus à la 3e. L'Australienne n'est désormais plus qu'à 32 points de la Lusitanienne. Deuxième à Edmonton chez elle, la Candienne Kirsten Sweetland a gagné 8 rangs d'un seul coup d'un pour se hisser à la 3e place. Comme chez les hommes, aucune bleue n'ayant participé à la dernière étape, elles ont toutes rétrogradé. La première d'entre elles, Jessica Harrison est désormais 28e (- 3places). Seules deux autres Françaises ont marqué des points depuis le début de saison : Marion Lorblanchet (41e) et Carole Péon (62e).
Au classement mondial qui détermine les slots pour les Jeux Olympiques, le tiercé de tête n'est pas le même que celui de la Coupe du Monde. Si là aussi, il est largement dominé par Vanessa Fernandès, il fait apparaître l'Australienne Emma Snowsill en 2e position et l'Allemande Joëlle Frantzmann en 3e. Du côté Français, six tricolores apparaissent dans le top 100 : Jessica Harrison (18e), Carole Péon (32e), Virginie Jouve (61e), Marion Lorblanchet (71e), Camille Cierpik (82e) et Delphine Pelletier (93e). Cela n'est pas suffisant pour permettre à la France d'obtenir trois billets pour les Jeux de Pékin soit le maximum offert à un pays. Elles n'en disposent pour l'instant que de deux.