Gomez_Tiszaujvaros.jpg

Photos : ITU

Gomez contre Kahlefeldt. Les spectateurs de la Coupe du Monde de Tiszaujvaros ont pu assister le dimanche 13 juillet à ce superbe duel entre deux des grands favoris des prochains JO de Pékin. Si le dernier mot est revenu à l'Espagnol, l'Australien a plus que rassuré ses reporters en effectuant une remarquable rentrée.

Les nombreux spectateurs présents n'avaient d'yeux que pour Dmitriy Gaag, le plus hongrois des Kazakh. Agé de 37 ans, ce dernier réside en effet depuis de nombreuses années dans la ville magyare. Il compte comme titres de gloire un sacre de champion du monde en 1999, une médaille de bronze au Mondial de Madère en 2004 et une 4e place aux JO de Sydney en 2000.

Gaag_Tisaujvaros.jpg

Il a toujours brillé à Tisaujvaros. Jugez plutôt : 2e en 1998, 7e en 1999, 4e en 2000, 2e en 2001, 6e en 2002, 2e en 2003, 11e en 2004, 1e en 2005, 3e en 2006. Comme on ne l'avait guère vu depuis le début de saison, personne n'osait le placer parmi les favoris.

Comme pour les femmes, la température était particulièrement lourde (+ de 37 °) pour l'épreuve masculine. La natation s'est effectuée sans combianaison.

Dès le début, Javier Gomez prenait la tête des opérations. L'Espagnol sortait de l'eau avec 22 secondes d'avance sur Brad Kahlefeldt, Dmitry Gagg et les autres favoris.

Dès la fin du premier tour vélo, un regroupement important avec près de quarante athlètes s'opérait.

Peu après, deux hommes déjouaient la surveillance du peloton : Mark Potts (8e à Hy Vee) et le Hongrois Balazs Poscai (39e l'an passé ici-même). Peu inquiet, le groupe de chasse a permis à ce duo de poser le vélo avec près de cinquante secondes d'avance.

Mais dès le début de la course à pied, le public comprenait que ni Potts, ni son chouchou Poscai n'avaient aucune chance de décrocher la timbale. L'un et l'autre avaient gaspillé trop d'effort à vélo dans la fournaise. Ils ont vite été rejoints puis débordés par six hommes: Javier Gomez, Brad Kahlefeldt, Dmitriy Gaag, Steffen Justus (Allemagne), Reinaldo Colucci (Brésil) et Oliver Freeman (Grande-Bretagne)

Après cinq kilomètres à un rythme correct, Gomez décidait d'accéler sensiblement. Les premiers lâchés étaient Gaag, Colucci et Freeman. Après avoir résisté, Justus puis Kahlefeldt connaissaient le même sort.

Grâce à ce succès, Gomez portait à onze son nombre de victoires en Coupe du Monde (dont 4 cette année). Si on ajoute le titre mondial, le représentant de Mulhouse effectue une véritable razzia en 2008. Ses rivaux ont plus que du souci à se faire pour les Jeux.

Brad Kahlefeldt sera de ceux-là. Excellent 2e pour sa rentrée après une blessure, le sociétaire du Lagardère paris Racing a prouvé qu'il faudra compter avec lui en chine.

Quant à la 3e place, elle est revenue, grâce à un finish extraordinaire, au chouchou du public : Dmitriy Gaag.

Un seul Français était présent : Sylvain Sudrie. Le Beauvaisien n'a pas démérité en obtenant une honorable 19e place.

Prochaine Coupe du Monde : le 20 juillet à Kitzbühel (Autriche).

Classement :

  • 1 Javier Gomez (Esp) 1h51'31
  • 2 Brad Kahlefeldt (Aus) 1h51'50
  • 3 Dmitry Gaag (Kaz) 1h52'06
  • 4 Steffen Justus (All) 1h52'15
  • 5 Reinaldo Colucci (Bra) 1h52'28
  • 19 Sylvain Sudrie (Fra) 1h55'09