Il est vraiment phénoménal ! Vincent Luis a parfaitement supporté la pression ce samedi à Hambourg. Tenant du titre, le Français est parvenu à conserver sa couronne mondiale, dominant tout à la fin les deux derniers rivaux qui avaient réussi à le suivre, le Portugais Vasco Vilaca et son compatriote Léo Bergère.

Chez les femmes, la victoire est revenue à la Britannique Georgia Taylor Brown.

Hambourg Taylor Brown.jpg

La première Française Cassandre Beaugrand a raté de très peu le Top 10 (11e).

En raison de la crise sanitaire, les titres mondiaux étaient décernés à l'issue de cette seule course.

Course masculine

Malgré l'absence de l'Australien Jacob Birtwhistle (lauréat de cette même course l'an passé), du Néo-Zélandais Hayden Wilde (3e du Test Event de Tokyo en 2019) et du Canadien Tyler Mislawchuk (lauréat du Test Event à Tokyo) et du quintuple champion du monde Javier Gomez, le plateau proposé était de grande qualité.

C'est sous d'excellentes conditions atmosphériques que le starter libère les 66 concurrents sous les coups de 16 heures.

Le premier à s'extraire de l'eau est le Britannique Alistair Brownlee, suivi de près par le chouchou local Jonas Schomburg, Vincent Luis et son frère Jonathan Brownlee. Trois autres tricolores sont en embuscade derrière : Dorian Coninx, Pierre Le Corre et Léo Bergère.

Hambourg Bergere natation.jpg

Sont en revanche à créditer d'une natation plus que moyenne le Norvégien Kristian Blummenfelt et l'Espagnol Mario Mola (triple champion du monde), pointés tous les deux à 21 secondes. Du coup, ces deux garçons ne sont pas en mesure d'intégrer le groupe d'échappés qui comprend Alistair et Jonathan Brownlee, les Français Vincent Luis, Dorian Coninx et Léo Bergère, le Portugais Vasco Vilaca, le Hongrois Mark Devay, l'Allemand Jonas Schomburg et le Britannique Barclay Izzard.

Hambourg tete velo.jpg

Peu de temps après, ces deux derniers concurrents sont lâchés, puis repris par le peloton de poursuivants fort d'une trentaine d'unités.

Malgré les efforts de Kristian Blummenfelt, la jonction ne pourra jamais s'effectuer avec le groupe de tête. Il s'en est fallu de quinze secondes...

Pendant ce temps, en tête de course, Alistair Brownlee est le plus rapide à la transition. Mais le Britannique a rapidement sur ses talons Léo Bergère, Vasco Vilaca et Vincent Luis. Sans un regard, ce trio lâche aussitôt le double champion olympique.

Malgré les retours en boulet de canon, mais trop tardifs, du Belge Jelle Geens et du Britannique Alex Yee, la victoire va se jouer entre ce trio de tête.

C'est à 350 m du but que Vincent Luis fait la différence sur ses rivaux allant glaner par la même occasion un second titre mondial consécutif. La lutte pour la médaille d'argent est remportée par Vasco Vilaca aux dépens de Léo Bergère, déjà très satisfait par le bronze qui constitue sa première breloque mondiale en catégorie Élite.

Hambourg podium hommes.jpg

Derrière Jelle Geens et Alex Yee, Dorian Coninx obtient une très bonne 6e place à seulement neuf secondes du podium.

Déception en revanche du côté des deux autres Bleus : Simon Viain (23e) et surtout Pierre Le Corre (32e).

Quant à Mario Mola, il a laissé filer, terminant à une lointaine 46e place.

Course féminine

Deux heures avant les hommes, cette course s'est déroulée sous la pluie.

Sortie aux avant-postes de l'eau juste derrière la Britannique Jessica Learmonth, Cassandre Beaugrand concède malheureusement du terrain à vélo en raisin du sol rendu glissant par les précipitations. Tout comme Léonie Périault et Cassandre Beaugrand, la Pisciacaise ne fait donc pas partie du groupe de tête fort de 18 concurrentes qui rejoint T2 en tête et qui comprend toutes les favorites.

Malgré une bonne course à pied, aucune d'entre elles ne parviendra à se hisser dans le Top 10 : Cassandre Beaugrand 11e, Léonie Périault 12e et Émilie Morier (23e).

La victoire est finalement revenue à Georgia Taylor Brown, qui a plutôt aisément dominé la Bermudienne Flora Duffy (champion du monde en 2016 et 2017), de retour au plus haut niveau et l'Allemande Laura Lindemann.

Hambourg Duffy.jpg

Hambourg podium femmes.jpg

Après deux médailles de bronze, la Britannique a enfin conquis l'or.

Les deux Américaines Taylor Spivey et la championne du monde en titre Katie Zaferes sont du coup privées de podium.

Classements

Hommes

  • 1 Vincent Luis 1989 FRA 00:49:13
  • 2 Vasco Vilaca 1999 POR 00:49:15
  • 3 Léo Bergere 1996 FRA 00:49:18
  • 4 Jelle Geens 1993 BEL 00:49:22
  • 5 Alex Yee 1998 GBR 00:49:24
  • 6 Dorian Coninx 1994 FRA 00:49:27
  • 7 Richard Murray 1989 RSA 00:49:28
  • 8 Morgan Pearson 1993 USA 00:49:32
  • 9 Alistair Brownlee 1988 GBR 00:49:34
  • 10 Max Studer 1996 SUI 00:49:42

13 Kristian Blummenfelt 1994 NOR 00:49:51

  • 23 Simon Viain 1993 FRA 00:50:15
  • 32 Pierre Le Corre 1990 FRA 00:50:35

46 Mario Mola 1990 ESP 00:51:54

Femmes

  • 1 Georgia Taylor-Brown 1994 GBR 00:54:16
  • 2 Flora Duffy 1987 BER 00:54:25
  • 3 Laura Lindemann 1996 GER 00:54:39
  • 4 Taylor Spivey 1991 USA 00:54:47
  • 5 Katie Zaferes 1989 USA 00:54:50
  • 6 Maya Kingma 1995 NED 00:54:53
  • 7 Jessica Learmonth 1988 GBR 00:55:18
  • 8 Rachel Klamer 1990 NED 00:55:26
  • 9 Lotte Miller 1996 NOR 00:55:29
  • 10 Therese Feuersicher 1998 AUT 00:55:32
  • 11 Cassandre Beaugrand 1997 FRA 00:55:35
  • 12 Leonie Perrault 1994 FRA 00:55:37

23 Emilie Morier 1997 FRA 33 00:56:17