Le BH Aerolight Disc fait peau neuve, mais un concept de l’ancienne version a toutefois été préservé : le profil Kamm-Tail, qui s’applique à ce que la silhouette de la fourche et du tube diagonal se rapproche le plus possible de la forme de la roue avant.
Aerolight37-2.jpg

Une surface plane plus importante est ainsi obtenue afin d’améliorer les caractéristiques de pénétration du cadre dans l’air. La fourche constitue également un autre atout fondamental sur le plan de l’aérodynamique, puisqu’elle est conçue pour disposer d’un passage de roue élargi qui permet à l’air de s’écouler entre le pneu et le cadre sans créer de turbulences. Aucun câble ni aucun flexible ne sont apparents.
Outre le fait d’offrir une esthétique propre et élégante, le système ACR permet en effet un cheminement interne total des câbles et élimine ainsi quelconque élément susceptible de nuire à l’aérodynamique.
Sur le plan technique, il a été fait appel à toute la technologie BH de fabrication des cadres en carbone : du choix des meilleures fibres (Toray T800 et T500) à l’utilisation de la technologie de moulage interne à noyau creux (Hollow Core Internal Molding) pour éliminer les imperfections internes et optimiser les épaisseurs de chaque partie du cadre.
Aerolight14-2.jpg
Au triathlon, le poids a lui aussi son mot à dire, c’est pourquoi le BH Aerolight Disc est léger, tout en restant rigide pour les athlètes de plus grande stature.
Cette caractéristique est optimisée, entre autres, par l’utilisation d’un boîtier de pédalier BB368 EVO, dont le surdimensionnement améliore la rigidité du cadre au niveau du point le plus important. Comme il ne pouvait en être autrement pour ce pur-sang de compétition, la géométrie de l’ensemble est profondément racing.
Aerolight24-2.jpg
L’avènement des freins à disque est accompagné de toute une série de changements au niveau du cadre.
Pour les étriers de frein, le choix s’est porté vers le style minimaliste de la fixation Flat Mount. Des disques de 140 ou 160 mm peuvent être utilisés. Toute la partie arrière du cadre a été conçue pour supporter les contraintes supplémentaires imposées par l’emploi de ce type de freins.
Les bases sont asymétriques et contribuent à l’optimisation de la rigidité dans quelconque situation, tout en permettant l’utilisation de pneus mesurant jusqu’à 28 mm de large. Le montage de freins à disque se traduit par une augmentation considérable de la sécurité, tout particulièrement lorsque les conditions climatiques sont défavorables, et permet en outre d’accroître la vitesse. Le freinage peut dès lors se faire plus tardivement et à moindre effort. Dans un sport où chaque seconde remportée contre la montre reste le leitmotiv, il s’agit là d’un progrès significatif.
Des axes traversants de 12 mm de diamètre sont utilisés pour le blocage des roues, un autre composant qui apporte davantage de rigidité à l’ensemble du cadre. En outre, la roue peut être démontée sans recourir à des outils extérieurs. En cas d’utilisation de dispositifs de changement de vitesses Di2, la batterie est totalement dissimulée dans le tube de direction grâce à un système de clip breveté qui l’isole des éléments externes.

Aerolight16-2.jpg

Aerolight29-2.jpg
Aerolight31-2.jpg

La gamme BH Aerolight Disc se décline en 3 modèles qui partagent le même cadre. L’entrée de gamme du BH Aerolight Disc 4.0 débute à 4 999,90 € et chaque vélo est disponible en 4 tailles (S, M, L et XL).