Daniela Ryf est-elle réellement intouchable ? Impressionnante lors de chacune de ses sorties cette année et notamment lors de son nouveau sacre sur Ironman 70.3 à Nice, la Suissesse, quadruple championne du monde en titre, compte bien continuer à marquer l'histoire de son sport. Pour se rapprocher de la légende Paula Newby-Frazer (8 succès à Hawaii à la fin du XXe siècle) et de sa compatriote Natascha Badmann, hors d'atteinte au début des années 2000 (6 succès), la protégée de Brett Sutton devra cependant se défaire de nombreuses adversaires aguerries et sur-motivées, bien décidées à ne pas laisser l'Helvète décrocher un 5e titre consécutif.

La femme à battre : Daniela Ryf (SUI) : 32 ans

Hawaï 2018 : 1ere (8h26'16). 6e participation.

M.P : Victorieuse du triathlon distance L de l'Alpe d'Huez, de l'Ironman d'Autriche, de l'Ironman du Texas (USA), du 70.3 de Rapperswil-Jona (SUI).

Elle semble sur une autre planète, intouchable ou presque. La reine Daniela, comme chez elle à Hawaii, sera une fois encore grandissime favorite de l'épreuve. Première femme de l'histoire à passer sous les 8h30 l'an dernier (25e au scratch), elle a depuis enchaîné les impressionnates performances, s'appuyant notamment sur un vélo toujours plus solide au fil des années (4h26 à Kona l'an dernier). Celle qui battra Daniela aura course gagnée. Ses chances de top 5 : 90%

La pépite britannique : Lucy Charles-Barclay (GBR) : 26 ans

Hawaii 2018 : 2e (8h36'32). 3e participation.

M.P : 1ere sur le Challenge Roth (GER), sur l'Ironman d'Afrique du Sud et sur le Challenge TheChampionship (SLO).

Nageuse d'exception (sortie de l'eau devant les hommes à Roth en 49'01), Lucy Charles impressionne depuis sa première apparition à Hawaii il y a 2 ans. Avec 3 victoires de prestige cette saison dont un festival à Roth (8h31'), la Britannique a prouvé qu'elle était en mesure de confirmer son statut de double vice-championne du monde en titre à l'automne prochain. Suffisant pour aller chercher la victoire ?

Ses chances de top 5 : 90%

Hawaii Charles.jpg

La star allemande : Anne Haug (GER) : 36 ans

Hawaii 2018 : 3e (8h41'47). 2e participation

M.P : Victorieuse de l'Ironman de Copenhague (DEN).

Bien moins nombreuses au départ que chez les Hommes ("seulement" 6), les Allemands possèdent tout de même une somptueuse tête d'affiche chez les femmes en la personne d'Anne Haug. Vice-championne du monde courte distance en 2012, elle est désormais, depuis ses débuts en 2017, une sacrée cliente sur le Long. 3e l'an dernier à Hawaï pour sa première participation (meilleur temps à pied en 2h55), elle a depuis su élever son niveau cycliste, en atteste son numéro à Copenhague en août dernier (8h31 avec un vélo en 4h37). Pour espérer triompher, Daniela Ryf et Lucy Charles seraient bien inspirées de se débarasser, comme l'an dernier, de l'Allemande avant le début du marathon... Ses chances de top 5 : 80%

L'Américaine à suivre : Sarah True (USA) : 37 ans.

Hawaii 2018 : 4e (8h43'42). 2e participation.

M.P : 2e place sur l'Ironman Mont-Tremblant.

Meilleure nation au nombre de victoires à Hawaii (20 succès chez les hommes, 10 chez les femmes), les Américaines seront également les plus représentées cette année avec 11 athlètes qualifiées. Parmi celles-ci, une femme sort réellement du lot : Sarah True. Athlète au profil identique à celui d'Anne Haug (vice-championne du monde Courte Distance en 2014, présente sur le circuit Ironman depuis 2017 et redoutable coureuse), elle sera, comme l'Allemande, dépendante de l'écart qui la séparera de la tête à la fin du vélo pour espérer briller. Seule ombre au tableau cette saison : son abandon à Francfort à 900 m de la ligne d'arrivée alors qu'elle avait course gagnée, victime de la chaleur. Espérons que cet épisode ne soit désormais qu'un mauvais souvenir...

Ses chances de top 5 : 60%

Dans l'ombre de Sarah True : Skye Moench/Heather Jackson (USA) : 31 ans/35 ans

1ere participation/5e participation

M.P : Skye Moench : Victorieuse de l'Ironman de Francfort (GER), et du 70.3 de Boulder (USA), 2e sur le 70.3 Rapperswill-Jona (SUI)

Heather Jackson : 1ere sur l'Ironman d'Arizona (USA) et sur l'Ironman Vitoria-Gasteiz (ESP).

Derrière Sarah True, nombreuses seront les Américaines à espérer intégrer le top 5. Qualifiée depuis la fin de l'année 2018 grâce à un numéro sur le difficile Ironman d'Arizona, Heather Jackson semble être la mieux armée pour briller. Athlète très complète, elle cherchera notamment à retrouver un top 5 qui lui avait échappé l'an dernier (5e en 2015, 3e en 2016, 4e en 2017). Skye Moench, quant à elle, ressemble plutôt à un pari pour l'avenir. En constante progression depuis 2 ans, elle a su saisir les opportunités cette saison pour prendre de l'expérience et s'affirmer comme une sérieuse candidate aux places d'honneur dès sa première participation le 12 octobre prochain. Autre avantage : elle sait se sublimer sous la chaleur. Une Rookie à suivre, au même titre que la Chilienne Barbara Riveros et la Sud-Africaine Annah Watkinson.

Leurs chances de top 5 : Moench : 30 % / Jackson : 60 %

La grosse cote : Sarah Crowley (AUS) : 36 ans

Hawaii 2018 : 6e (8h52'29). 4e participation. M.P : Victoire sur l'IM Mar del plata (ARG) et sur le 70.3 Taïwan, 2e sur le Challenge Roth.

15e en 2016, elle a depuis brillé à Hawaii avec 2 top 6 (6e en 2018 et 3e en 2017). Deuxième à Roth cette saison après avoir fait jeu égal avec Lucy Charles sur la partie cycliste et la course à pied, elle possède les qualités pour être une nouvelle fois être en embuscade et jouer le top 5. De là à décrocher un podium comme il y a 2 ans ?

Ses chances de top 5 : 50 %

L'habituelle placée : Kaisa Sali (FIN) : 38 ans

Hawaii 2018 : 7e (8h54'26). 4e participation M.P : 3e sur l'IM de Cairns (AUS).

5e en 2017 et 7e en 2018, Kaisa Sali s'est montrée plutôt discrète cette saison. Pas la plus connue des athlètes du circuit, la petite Finlandaise n'en reste pas moins une redoutable coureuse capable de jolis coups d'éclats (victoire sur l'IM de Zürich en 2018, IM d'Arizona en 2017...). Plus une placée qu'une gagnante, elle devrait tout de même être dans le coup pour aller décrocher un nouveau Top 5 cette année.

Ses chances de top 5: 40 %

L'éternelle : Mirinda Carfae (AUS) : 38 ans

Hawaii 2018 : 5e (8h50'44). 9e participation. M.P : 2e sur le Challenge Cancun (MEX), 1ere du 70.3 Vitoria (CAN).

Un palmarès long comme le bras et une incroyable longévité. Triple championne du monde de la distance (2010, 2013 et 2014) et meilleur chrono féminin de l'Histoire sur le marathon (2h50 en 2013), "Rinny" (son surnom), sera une nouvelle fois présente à Hawaii pour tenter de décrocher une 8e médaille ! Il lui faudra cependant élever son niveau natation au risque, comme l'an dernier, de ne jamais pouvoir revenir à l'avant de la course...

Ses chances de top 5 : 30%

Photo de Miranda lors de son dernier succès

Hawaii Carfrae.jpg

Aucune pro française ne sera malheureusement au départ.

Départ : 6h30