Après Montceau-les-Mines, c'est la ville auvergnate de Montluçon qui aura l'honneur d'accueillir, ce week-end, la coupe de France des clubs. Le site retenu est l'étang de Sault-Prémilhat.

311 équipes ont fait acte de candidature sur l'ensemble des épreuves.

L'an passé, Metz Triathlon avait été le grand triomphateur, remportant à la fois le combiné en duathlon et en triathlon.

podium_Coupe_de_France_duathlon.jpg

Chez les masters, les lauréats étaient Miramont (hommes), Besançon (femmes) et Vittel (combiné). Chez les jeunes, c'est Issy Triathlon qui avait décroché la palme.

Au regard des derniers tests de qualité d’eau, l’organisation a malheureusement été contrainte de devoir annuler la partie natation des épreuves de triathlon du week-end. Du coup, les courses ci-dessous se dérouleront, sans exception, dans un format de duathlon. Voici les formats :

  • - l’épreuve de Coupe de France des Clubs de Triathlon (format Duathlon : 2.5-20-5) ;
  • - l’épreuve de Coupe de France des Clubs Jeunes de Triathlon (format Duathlon : 1 km – 10 km – 2 km) ;
  • - l’épreuve du Challenge Nationale des Clubs de Triathlon Masters (format Duathlon : 2.5-20-5).

En duathlon, les distances seront les suivantes : 5 km de course à pied - 20 km de vélo – 2,5 km de course à pied.

Comme à l'accoutumée, les épreuves se disputeront sur la formule de course « Contre la Montre ».

DUATHLON

Côté masculin, on devrait assister à un nouveau duel entre l'ESM Gonfreville (tenant du titre) et Metz Triathlon (lauréat du Grand Prix).

Côté normand figurent dans la start-list provisoire Benoît Nicolas, Nicolas Baroux, Arnaud Dély, Tim Van Hemel et Emilio Martin.

Côté lorrain, devrait être présent son quatuor majeur (Yohan Le Berre, Benjamin Choquert, Nathan Guerbeur et Maxime Bargetto).

Le match devrait être arbitré par le Team Noyon (3e du Grand Prix) qui devrait aligner ses hommes forts (Émile Blondel, Matthieu Diverres et Mickaël Chaumond.

Chez les femmes, les Tritons Meldois auront beaucoup de mal à conserver leur titre. Les Franciliennes, bien qu'emmenées par Julie Le Colleter, ne se présenteront, en effet, qu'à trois sur la ligne de départ.

Les autres favoris seront loin, eux aussi, d'aligner leur équipe-type. À commencer par le champion de France Issy, qui alignera Sandra Levenez, mais pas Julie Chuberre et Louise Thébault.

Vice-champion de France, Montluçon devra, de son côté composer sans Sonia Bejarano et Jazmin Aguilar Corona. Ses leaders seront Marta Romance et Camilla Zaninetti.

Deuxième l'an passé, Metz, privé de Jeanne Lehair, comptera surtout sur Lea Coninx et Lucie Picard pour rester sur le podium.

TRIATHLON

En raison de la suppression de la natation, la donne a changé. Certaines équipes vont sans doute réaligner des duathlètes dans leur équipe.

Chez les hommes, c'est le cas de Metz Triathlon, deuxième l'an passé, qui a encore Yohan Le Berre, Benjamin Choquert, Maxime Bargetto et Nathan Gerbeur dans sa start-list provisoire.

Si leur présence est confirmée, Poissy, malgré la présence de Tom Richard, Antoine Duval et Aurélien Jem, aura bien du mal à conserver son sceptre.

Troisième en 2018, Besançon comptera surtout sur Titouan Scheunemann et Anatole Giraud Telme pour recréer la surprise.

Challenge_masculin_triathlon.jpg

Mais les équipes, qui semblent plus à même de venir grappiller une place sur le podium, sont le Tricastin (avec Chivot, Planel, Grayel et Saby) et le Triathl'Aix (avec Jacobi, Pousson, Boutté, Mignon et Forissier F).

Côté féminin, le tenant du titre, Metz Triathlon abordera cette édition 2019 sur la pointe des pieds en raison de l'absence de ses têtes d'affiche (Stanford, Michel et Lehair).

Même si ses stars (Beaugrand, Périault et Spivey) ne seront pas non plus de la partie, Poissy, deuxième de ce challenge l'an passé, aura malgré tout une équipe solide emmenée par le trio Guérard, Congi et Vétillard.

Médaillé de bronze l'an passé, Issy a sans aucun doute vu d'un bon œil la transformation du triathlon en duathlon. Présente dans la start-list provisoire, Sandra Levenez serait un grand atout si sa présence était confirmée.

Challenge_fe_minin_triathlon.jpg

Respectivement 5e et 6e l'an passé, le Tricastin et Sardines Triathlon, qui alignent des équipes presque similaires à l'an passé, seront à surveiller de près également.

Chez les masters hommes, en l'absence du tenant du titre Miramont Triathlon, l'ASPTT Strasbourg (3e en 2018) fait figure de grand favori.

Côté équipes mixtes, Vittel devrait logiquement doubler la mise.

Côté féminin, comme aucune équipe médaillée de l'an passé n'est présente, c'est, en revanche, la bouteille à l'encre.

Chez les jeunes également où 32 équipes sont engagées, il est bien difficile avant le coup d'établir une hiérarchie. L'épreuve se déroulera sous la forme d'un relais mixte.

Vous retrouverez les start-lists complètes en cliquant sur le lien ci-dessous :

https://bit.ly/2oOEg0g

PROGRAMME

Samedi 5 octobre 2019

11h30 : Départ - Coupe de France des clubs de duathlon

14h40 : Départ – Coupe de France des Clubs de Triathlon

Dimanche 6 octobre 2019

08h30 : Départ – Coupe de France des Jeunes

14h00 : Départ – Challenge National des Clubs de Triathlon Master

LES PODIUMS 2018

DUATHLON

Hommes

  • 1 E.S.M Gonfreville L'Orcher
  • 2 Metz Triathlon
  • 3 Rodez Triathlon 12

Femmes

  • 1 Les Tritons Meldois
  • 2 Metz Triathlon
  • 3 Issy Triathlon

Combiné

  • 1 Metz Triathlon
  • 2 Les Tritons Meldois
  • 3 Côte d'Opale Triathlon Calais Saint-Omer

TRIATHLON

Hommes

  • 1 Poissy Triathlon
  • 2 Metz Triathlon
  • 3 Besançon Triathlon

Femmes

  • 1 Metz
  • 2 Poissy Triathlon
  • 3 Issy Triathlon

Combiné

  • 1 Metz Triathlon
  • 2 Poissy Triathlon
  • 3 Issy Triathlon

MASTERS

Hommes

  • 1 Miramont Triathlon
  • 2 Stade Français
  • 3 ASPTT Strasbourg Tri

Femmes

  • 1 Besançon Triathlon
  • 2 Stade Français
  • 3 A.N.S.A

Mixte

  • 1 Vittel Triathlon
  • 2 A.N.S.A
  • 3 Montceau Triathlon

JEUNES

  • 1 Issy Triathlon
  • 2 Dijon Triathlon
  • 3 Les Piranhas