Les échéances internationales passées, les meilleurs triathlètes français et internationaux sont de retour au sein des clubs français de 1ère division, à l’occasion de la Finale du Grand Prix de Triathlon 2019 qui se tiendra ce samedi sur le remblai de La Baule. Une dernière étape du circuit d'autant plus importante puisque son coefficient est de 1,5, et que les écarts sont serrés pour espérer monter sur le podium. Aussi, le retour des récents médaillés internationaux dans les rangs des clubs, promet une finale riche en rebondissements.



Chez les femmes, Poissy Triathlon qui compte à son actif trois victoires sur le Championnat cette saison (Châteauroux, Muret, Quiberon) a repris la tête du classement général lors de la 3ème étape, juste devant Metz Triathlon. Les deux clubs sont à quelques points l’un de l’autre, et la finale va s'avérer décisive. Poissy Triathlon a fait le choix d'aligner son trio de choc (Taylor Spivey, Cassandre Beaugrand, Sandra Dodet), de retour des Championnats du Monde.

En l’absence de Léonie Périault - au repos sur cette dernière étape - c’est Justine Guérard et Kristelle Congi qui complèteront cette équipe pisciacaise. Après des résultats remarquables tant en individuel que sur le plan collectif, les pisciacaises vont vouloir terminer leur saison en beauté en décrochant à la fois le titre de l’étape et celle du circuit.



Metz Triathlon ne compte pas baisser les bras pour autant et se battra jusqu'au bout. Sur cette dernière étape, on retrouvera sous les couleurs bleu et orange, Jeanne Lehair (3ème à Dunkerque), la Britannique Non Stanford (1ère - WTS d’Hambourg), la Hongroise Zsanett Bragmayer, et la Belge Claire Michel. A noter, le retour sur le circuit de Margot Garabedian.

METZ-CAP.jpg



Issy Triathlon et Tri Val de Gray, respectivement 3ème et 4ème au classement provisoire, seront à la bagarre pour espérer monter sur le podium final. Comptabilisant chacun 2 podiums d’étape, les deux clubs se retrouvent aujourd’hui à seulement 2 points d’écart. Cette dernière étape (coeff 1,5) sera ainsi déterminante pour les deux clubs.

Côté composition, Issy Triathlon sera emmené par la récente Championne du Monde U23, Emilie Morier (également, membre de l’Equipe Championne du Monde de relais mixte).

TETE-VELO-MORIER.jpg

A ses côtés, on retrouvera l’Espagnole Carolina Routier, l’Autrichienne Sara Vilic, la Russe Elena Danilova, et sa coéquipière Française Blandine Guilloteau.



Le Tri Val de Gray - qui avait terminé sur la 2ème marche du podium en 2018 - espère bien remonter sur la boîte cette année. Pour cela, le club franc-comtois a fait appel à ses meilleures athlètes françaises avec la présence de Jessica Fullagar (Médaillée de bronze aux Championnats du Monde Junior), Emmie Charayron (Championne de France de Triathlon), Clémence Tedesco et Mathilde Gautier (3ème - Coupe d’Europe d’Holten). Le quatuor français sera renforcé par la Japonnaise Yuko Takahashi qui avait créé la surprise à Quiberon en terminant 4ème de l’étape.



En bas de tableau, le Triathlon Toulouse Métropole, Autun Triathlon et le T.C.G. 19 Parthenay lutteront pour garder leur place en 1ère Division l'an prochain.

Chez les Hommes, c’est un sans faute pour Poissy triathlon qui totalise 4 victoires d’affilées sur ce Grand Prix de Triathlon 2019 ! Dominant le circuit depuis le début de saison, les Pisciacais comptent bien laisser leurs empreintes en réalisant le “Grand Chelem” avec une nouvelle victoire sur cette dernière étape. Pour cela, c’est une nouvelle fois une grosse équipe qui est annoncée - identique à celle de Quiberon - avec la présence de Dorian Coninx, Anthony Pujades, Tom Richard, Aurélien Raphaël et Antoine Duval.

ARRIVEE PUJADES.jpg

Mais le club devra se méfier des Champions de France en titre, les hommes de Saint-Jean de Monts Triathlon qui joueront tout sur cette finale avec l’arrivée dans leurs rangs du N°2 mondial Mario Mola ! L’annonce de sa signature en août dernier avait attiré toutes les attentions sur le club, actuellement 5ème au général. En effet, l’Espagnol viendra renforcer la formation montoise déjà relevée puisqu’il sera accompagné sur cette finale de Léo Bergère (Membre des Équipes Championnes du Monde et d’Europe de relais mixte), du Portugais Joao Pereira (Médaillé d’argent aux Championnats d’Europe), de l’Espagnol Francesc Godoy, et du jeune Louis Vitiello (Champion de France U23).

BERGERE PUJADES A PIED.jpg



Du côté des Sables Vendée Triathlon, qui affiche une saison 2019 remarquable ponctuée de 4 podiums consécutifs (2ème à Châteauroux et Quiberon; et 3ème à Dunkerque et Muret), l’objectif sera clairement de garder sa place sur le podium final malgré une équipe moins relevée que sur les précédentes étapes. Pour autant, on retrouvera le Belge Jelle Geens (Vainqueur de la WTS de Montréal et 3ème aux Championnats d'Europe à Weert), l'Azerbaidjanais Rostyslav Pevtsov (2ème - Coupe d'Europe de Dnipro), et l’Ukrainien Ivan Ivanov. Les Français Jocelyn Mourier et Antoine Muller complèteront cette équipe.

TRANSITION-LES-SABLES.jpg



Le Triathlon Club de Liévin, actuellement 3ème au classement provisoire, essaiera tant bien que mal, de maintenir sa place sur le podium. Avec cette pluie de champions annoncée sur la Baule, les Liévinois ne devront pas être à plus de deux places des Montois sur cette dernière étape; s’ils veulent conserver leur place sur la boîte. L’équipe sera composée de Raphaël Montoya (2ème - Coupe du Monde de Karlovy Vary), de l’Autrichien Alois Knabl (2ème à Quiberon), de l’Australien Brandon Copeland (5ème - Championnat du Monde U23), du Suisse Andrea Salvisberg, et du Belge Christophe De Keyser.



Enfin, du côté de Montpellier, on pourra compter sur une équipe 100% française emmenée par son Champion d'Europe 2018, Pierre Le Corre (vainqueur du Grand Prix de Quiberon). Il sera accompagné de ses compatriotes Français Simon Viain (6ème - Coupe du Monde de Madrid) et Quentin Barreau. Sans oublier, Cenzino Lebot qui fera ses premiers pas sur le Grand Prix et Paul Dellong, qui, à l’occasion de cette dernière étape rejoint le banc des titulaires.



A noter également, la présence sur La Baule, du Champion du Monde 2019 : Vincent Luis, qui aura à coeur de remporter l’étape en individuel et de permettre à son club (Ste Geneviève Triathlon), actuellement 12ème, de remonter au classement.



Les clubs en danger sont Tricastin Triathlon Club, le CRV Lyon Triathlon et Vitrolles Triathlon, en position de relégables.

Le Top 5 avant la finale

Femmes

  • 1. Poissy Triathlon 58 points
  • 2. Metz Triathlon 54 points
  • 3. Issy Triathlon 47 points
  • 4. Tri Val de Gray 43 points
  • 5. Vallons de la Tour 35 points

Hommes

  • 1. Poissy Triathlon 60 points
  • 2. Les Sables Vendee Triathlon 50 points
  • 3. Triathlon Club Lievin 48 points
  • 4. Montpellier Triathlon 42 points
  • 5. Saint-Jean-De-Monts Vendée Triathlon 41 points

Programme

Samedi 21 septembre

10h30 - 11h00 : Séance de dédicaces avec les athlètes français Champions du Monde 2019 (Cassandre Beaugrand, Léo Bergère, Emilie Morier et Vincent Luis) - Stand de la Fédération Française de Triathlon



17h00 : Départ Femmes

18h30 : Départ Hommes

Source : communiqué de presse F.F.TRI.