On prend les mêmes et on recommence, ou presque !

Victorieux chez les Hommes et chez les Femmes de l'épreuve Bretonne en 2018, Poissy Triathlon a une nouvelle fois raflé la mise à Quiberon ce samedi sur cette 4e étape du championnat de France de D1, en profitant ainsi pour creuser encore un peu plus les écarts au général.

Même constat au regard du classement individuel homme où Pierre Le Corre, local de l'étape, aura fait parler la poudre à pied pour s'imposer, comme l'an passé, devant son coéquipier de l'équipe de France Dorian Coninx.

Côté féminin les spectateurs et téléspectateurs (la course ayant été diffusée en direct sur la Chaîne L'Equipe) auront pu apprécier la victoire de l'Américaine Summer Rappaport, habituée à jouer les premiers rôles sur le circuit WTS.

Retour sur une belle journée sous le soleil du Morbihan.

Course Femmes :

Il est midi pile lorsque les 16 formations féminines s'élancent pour ces 750m de natation.

DEPART-FEMMES.jpg

L'eau ayant été mesurée à 16,3 degrés, la natation s'effectue en combinaison mais permet déjà de faire des écarts significatifs.

Sous l'impulsion de la Japonaise Yuko Takahashi (Gray, 4e de la WTS de Yokohama au printemps), de la championne de France junior Emma Lombardi (Vallons de la Tour) et de l'Américaine Summer Rappaport (Metz), un groupe de 9 se détache dès les premiers hectomètres vélo.

TETE-VELO-FEMMES.jpg

Piégées durant la natation, Léonie Périault (Poissy), Jeanne Lehair et la Britannique Non Stanford (Metz), annoncées parmi les favorites, ne seront elles plus jamais en mesure de revenir aux avant-postes.

METZ-2EME-VELO-FEMMES.jpg

Rapidement créditées d'une avance proche de la minute à mi-parcours, les 9 fuyardes n'auront pas relâché leurs efforts durant le second tour. Arrivées à T2 avec quasiment 2 minutes de marge sur le groupe de chasse, nul doutait que la victoire individuelle se trouvait dans ce groupe.

Plus prompt à la transition, la Japonnaise Yuko Takahashi prenait très vite le commandement des opérations sur ces 5 kilomètres de course à pied.

japonaise-CAP.jpg

Malheureusement pour elle, elle ne pouvait que constater les dégâts en voyant passer l'Américaine Summer Rappaport.

RAPPAPORT-CAP.jpg

Au dessus du lot ce samedi, cette dernière pouvait se diriger vers un succès plein de maîtrise, résistant facilement à sa compatriote Taylor Spivey 2e et à la brillante Tricolore Emilie Morier, championne du Monde espoir du côté de Lausanne la semaine dernière.

Arrivée-Rappaport.jpg

Victoire individuelle certes, mais qui ne permet pas à Metz Triathlon de triompher par équipes.

Grâce au podium de Spivey, à la 5e place de l'Australienne Natalie Van Coevorden et au joli retour à pied de Léonie Périault, 9e du jour, c'est bien Poissy Triathlon qui s'impose. 2e place donc pour les Messines juste devant le club du Tri Val de Gray.

podium-equipe.jpg

Au général les Pisciacaises font une nouvelle fois la bonne opération en reléguant les Messines à 6 points, les sociétaires d'Issy Triathlon à 17 points et les Grayloises à 19 points. La lutte pour le podium s'annonce brûlante entre ces 2 dernières formations du côté de la finale à La Baule dans 2 semaines.

En queue de classement magnifique opération de Toulouse qui, avec sa 8e place du jour, se replace dans la lutte pour le maintien avant la finale où le coefficient de points sera d'1,5.

Classement Individuel :

  • 1 RAPPAPORT SUMMER : 00:56:02 METZ TRIATHLON
  • 2 SPIVEY TAYLOR : 00:56:18 POISSY TRIATHLON
  • 3 MORIER EMILIE : 00:56:29 ISSY TRIATHLON
  • 4 TAKAHASHI YUKO : 00:56:56 TRI VAL DE GRAY
  • 5 VAN COEVORDEN NATALIE : 00:57:23 POISSY TRIATHLON

MORIER-CAP.jpg

Classement par équipes :

  • 1 POISSY TRIATHLON 16 (SPIVEY TAYLOR 2 VAN COEVORDEN NATALIE 5 PERIAULT LEONIE 9)
  • 2 METZ TRIATHLON 22 (RAPPAPORT SUMMER 1 STANFORD NON 8 LEHAIR JEANNE 13)
  • 3 TRI VAL DE GRAY 23 (TAKAHASHI YUKO 4 FULLAGAR JESSICA 7 KOVACS ZSOFIA 12)
  • 4 ISSY TRIATHLON 34 (MORIER EMILIE 3 DANILOVA ELENA 15 WAUGH KATE 16)
  • 5 DIJON TRIATHLON 59 (WALKER SARAH JANE 6 SEREGNI BIANCA 26 DUCREUX EMMA 27)

Classement Général :

  • 1 POISSY TRIATHLON 78 PTS
  • 2 METZ TRIATHLON 72 PTS
  • 3 ISSY TRIATHLON 61 PTS
  • 4 TRI VAL DE GRAY 59 PTS
  • 5 VALLONS DE LA TOUR TRIATHLON 47 PTS

Course Hommes :

Il est 13h30 lorsque le starter libère les fauves.

DEPART-HOMMES.jpg

Contrairement à la course Femme, la partie aquatique ne permet pas aux meilleurs nageurs de creuser des écarts significatifs durant ces quelques hectomètres réalisés dans l'eau.

C'est donc un groupe très compact emmené par le Montpelliérain Le Corre et les Pisciacais Coninx, Pujades, Raphaël et Duval qui arrive à T1.

Lecorre-1ER_transition.jpg

Ce dernier n'arrivera cependant pas à prendre le bon groupe et ils seront précisement 11 à se détacher à l'avant de la course.

TETE-VELO-PUJADES.jpg

Sous l'impulsion des Franciliens, en supériorité numérique dans cette échappée, et grâce aux relais appuyés de Pierre Le Corre, le petit groupe réussira à accentuer son avance seconde après seconde sur le reste de la meute.

Une chasse menée par les stars mondiales Bergère (Saint-Jean-de-Monts, passé pour le coup à côté de sa natation et visiblement émoussé après sa 12e place à Lausanne), Geens (Les Sables Vendée) et Yee (Valence) qui n'aura pas permis à leurs clubs respectifs de replacer des hommes à l'avant.

2ME-GROUPE-VELO-BERGERE.jpg

C'est donc avec une avance supérieure à 40 secondes que les 11 Hommes de tête réussiront à poser le vélo.

Parti comme une balle dès les premiers mètres de course à pied, Le Corre ne sera plus jamais revu.

LECORRE-CAP.jpg

Très rapidement distancés par le Montpelliérain, les Piscacais auront su de leur côté s'en remettre une nouvelle fois à une très belle homogénéité pour triompher, à l'image d'un Anthony Pujades 4e et toujours aussi régulier sur le circuit.

CAP-PUJADES.jpg

Victoire donc de l'homme de la région Pierre Le Corre devant Dorian Coninx, la 3e place revenant elle à l'Autrichien Aloïs Knabl.

podium-individuel.jpg

Par équipes, Poissy continue son sans faute. En s'imposant devant Les Sables Vendée Tri et le Montpellier Triathlon, les jaune et bleu comptent désormais 12 points d'avance sur les Sablais et 19 sur le Triathlon Club de Liévin, 5e du jour.

Avec un tel matelas d'avance, difficile d'imaginer le titre échapper aux Franciliens...

PODIUM-EQUIPE-HOMMES.jpg

En bas de classement, rien est encore fait cependant entre Sainte Genevieve 12e avec 23 points (derniers aujourd'hui) et Vitrolles Triathlon, 16e avec 16 points. La finale s'annonce palpitante, à tous les étages du classement !

Classement Individuel :

  • 1 LE CORRE PIERRE : 00:50:23 MONTPELLIER TRIATHLON
  • 2 CONINX DORIAN : 00:50:41 POISSY TRIATHLON
  • 3 KNABL ALOIS : 00:50:57 TRIATHLON CLUB LIEVIN
  • 4 PUJADES ANTHONY : 00:51:03 POISSY TRIATHLON
  • 5 GEENS JELLE : 00:51:09 LES SABLES VENDEE TRIATHLON

Classement par équipes :

  • 1 POISSY TRIATHLON 15 (CONINX DORIAN 2 PUJADES ANTHONY 4 RICHARD TOM 9)
  • 2 LES SABLES VENDEE TRIATHLON 19 (GEENS JELLE 5 WILLIAN LUKE 6 POLYANSKI IGOR 8)
  • 3 MONTPELLIER TRIATHLON 30 (LE CORRE PIERRE 1 VIAIN SIMON 11 WARD SAMUEL 18)
  • 4 SAINT-JEAN-DE-MONTS VENDEE TRIATHLON 39 (PEREIRA JOAO 7 STAPLEY MAX 15 GODOY FRANCESC 17)
  • 5 TRIATHLON CLUB LIEVIN 41 (KNABL ALOIS 3 COPELAND BRANDON 10 LEGOUT ANTOINE 28)

CONINX-CAP.jpg

Classement Général :

  • 1 POISSY TRIATHLON 80 PTS
  • 2 LES SABLES VENDEE TRIATHLON 68 PTS
  • 3 TRIATHLON CLUB LIEVIN 61 PTS
  • 4 MONTPELLIER TRIATHLON 58 PTS
  • 5 SAINT-JEAN-DE-MONTS VENDEE TRIATHLON 55 PTS

AMBIANCE-ARRIVÉE-HOMMES.jpg

Les résultats complets sont à retrouver sur le site breizhchrono.com