Tout le monde la disait imbattable, elle l'a été. Comme prévu, Daniela Ryf a remporté pour la 5e fois le titre de championne du monde Ironman 70.3 ce samedi à Nice.

Dominée par Lucy Charles en natation, la Suissesse a pris le leadership à vélo et n'a plus été revue par ses rivales, s'imposant avec une marge confortable de 5 minutes.

Sa première dauphine est celle, qui avait brisé sa série en 2016, la Britannique Hollie Lawrence. Le podium est complété par une autre concurrente helvète, l'étonnante Imogen Simmons. Côté bleue, très jolie 8e place de Manon Genêt, auteure d'un très bon vélo.

Le départ de la course avait été donné à 7 h pour les pros (7h08 pour les groupes d'âges).

Comme prévu, l'animatrice de la première heure avait été la Britannique Lucy Charles-Barclay, sortie de l'eau, après 1 900 m, avec une avance proche de la minute.

Parmi les poursuivantes, on retrouvait notamment la grandissime favorite, Daniela Ryf et la Britannique Emma Pallant. De leur côté, Manon Genêt et Jeanne Collonge étaient reléguées respectivement à 3'53 et à 5'43.

Nice Genet natation.jpg

Comme prévu, Daniela Ryf, très à l'aise sur le parcours exigeant proposé avec en clou du spectacle le Col de Vence, n'a fait qu'une bouchée de ses rivales à vélo, rejoignant T2 avec 2'26 d'avance sur un duo composé de la Britannique Holly Lawrence et de la Suissesse Imogen Simmonds.

Venaient ensuite la Néo-Zélandaise Amelia Watkinson à 4'17, la Suédoise Lisa Norden (vice-championne olympique en 2012) à 7'03, la Britannique Lucy-Charles retardée par une pénalité de 5' à 7'04 et la Française Manon Genêt à 8'04.

Malgré une petite inquiétude au début de la course à pied, Daniela Ryf ne fut jamais inquiétée par l'opposition. Elle a accru, au contraire, son avance dans la 2e moitié de son semi-marathon.

Ryf cap.jpg

La Suissesse s'impose finalement avec un chrono de 4h23'04 (supérieur de 23' à celui de l'an passé ce qui prouve la difficulté de cette édition).

Elle décroche donc son 5e titre en 6 ans. Elle va désormais se concentrer pour le Mondial Ironman où elle peut également remporter une 5e couronne mondiale. Daniela est vraiment une extra-terrestre !

Pour les deux autres médailles, on retrouve les concurrentes qui étaient déjà aux mêmes places à la fin du vélo : Holly Lawrence (2e) et Imogen Simmons (3e). Heureuse Suisse qui place deux concurrentes sur la boîte.

Lawrence Nice arrive.jpg

Deuxième l'an passé, Lucy Charles doit se contenter, de son côté, de la 5e place.

Charles arrivee.jpg

Satisfaction également côté français avec la belle 8e place de Manon Genêt qui a tout donné pour résister à Emma Pallant, qui l'avait nettement devancée à Vichy.

Genet cap.jpg

Seconde représentante tricolore engagée chez les pros, Jeanne Collonge est parvenue à se hisser dans le Top 20 (18e).

Côté groupes d'âges, la délégation française a décroché 9 médailles :

Or : Charlène Clavel (25-29 ans), Johanna Daumas (40-44 ans), Catherine Houseaux (55-59 ans)

Argent : Julie Iemmolo (18-24 ans), Alexia Bailly (25-29 ans), Nelly Wojtasinski (60-64 ans)

Bronze : Morgane Riou (30-34 ans), Anne Tabarant (35-39 ans), Linda Guinoiseau (60-64 ans)

Place aux hommes demain avec un superbe match attendu entre spécialistes du Court (Brownlee, Gomez et Blummenfelt) et du Long (Lange, Kienle, Von Berg et Van Lierde). Départ : 7 h.

Classement

Pros femmes

  • 1 Ryf, Daniela (SUI) 04:23:04
  • 2 Lawrence, Holly (GBR) +03:58 04:27:02
  • 3 Simmonds, Imogen (SUI) +05:06 04:28:10
  • 4 Sodaro, Chelsea (USA) +08:03 04:31:07
  • 5 Charles-Barclay, Lucy (GBR) +08:46 04:31:50
  • 6 Kahlefeldt, Radka (CZE) +10:34 04:33:38
  • 7 Watkinson, Amelia (NZL) +11:02 04:34:06
  • 8 Genet, Manon (FRA) +11:10 04:34:14
  • 9 Pallant, Emma (GBR) +11:22 04:34:26
  • 10 Svensk, Sara (SWE) +12:19 04:35:23

18 Jeanne Collonge (Fra) + 24'46 04:47:50