Le grand jour est arrivé pour Vincent Luis. Cet après-midi, le Français est en ballotage très favorable pour décrocher le titre de champion du monde à l'issue de la finale qui se déroulera à Lausanne. Il succéderait par la même occasion à Olivier Marceau, lauréat en 2000.

Rappelons que le titre de champion du monde est attribué à celui qui obtient le meilleur résultat en additionnant ses 5 meilleures performances de la saison WTS. On additionne ensuite les points marqués lors de la Grande Finale de Lausanne (avec un coefficient de 1.5).

Avant l'ultime acte, Vincent Luis a été le plus régulier de tous. Ses 5 meilleurs résultats ont été les suivants : 1er à Yokohama, 2e à Hambourg, 4e aux Bermudes, 5e à Abu Dhabi et Edmonton.

Avec 495 points d'avance sur le deuxième, l'Espagnol Mario Mola, Vincent dispose d'une marge assez confortable sachant que la victoire à Lausanne rapportera 1250 points supplémentaires et qu'il n’est jamais sorti des six premiers cette année.

Triple champion du monde en titre, Mario Mola fera tout pour essayer de conserver sa couronne.

Lausanne Mola.jpg

La tâche ne s'annonce pas simple pour l'Espagnol. En effet, s'il triomphe, il devra espérer que Vincent Luis termine au-delà de la 5e place.

Connaissant le Génovéfain, gageons qu'il aimerait bien terminer en beauté par un succès lors de cette finale mondiale qui lui a bien réussi les deux années précédentes (victoires à Rotterdam puis à Gold Coast).

Cette finale s'annonce quoi qu'il en soit somptueuse. Aucune absence de marque n'est à déplorer. Les 20 premiers du classement ont tous fait acte de candidature. Cette année, le circuit a permis à de nombreux concurrents de s'illustrer. Pour preuve, 15 d'entre eux sont parvenus à monter au moins une fois sur la boîte.

Ils sont donc nombreux à viser le succès lors de cette finale. Outre Vincent Luis et Mario Mola (1 victoire et deux podiums en 2019), les trois qui les suivent au classement ont le potentiel pour finir la saison en beauté : les Espagnols Javier Gomez (2 podiums en 2019) et Fernando Alarza (1 podium en 2019), l'Australien Jacob Birtwhistle (2 victoires en 2019). Devraient également des candidats au succès le Belge Jelle Geens ainsi que les Britanniques Jonathan Brownlee (1 victoire et 1 podium en 2019) et Alex Yee (1 podium en 2019).

Lausanne Gomez.jpg

Et pourquoi pas également une surprise des trois autres tricolores engagés : Léo Bergère (2 Top 5 en 2019), Dorian Coninx (succès aux Bermudes) et Pierre Le Corre.

Lausanne Bergere.jpg

Lausanne Coninx.jpg

Lausanne Le Corre.jpg

Format de la course : 1,5 km de natation (2 boucles), 40 km vélo (7 tours) et 10 km à pied (4 tours)

Départ de la course : 14h21

Ranking avant la finale

  • 1 Vincent Luis 1989 FRA 5 4180
  • 2 Mario Mola 1990 ESP 5 3783
  • 3 Gomez Noya 1983 ESP 5 3687
  • 4 Fernando Alarza 1991 ESP 5 3325
  • 5 Jacob Birtwhistle 1995 AUS 5 3255
  • 6 Marten Van Riel 1992 BEL 5 2989
  • 7 Henri Schoeman 1991 RSA 5 2905
  • 8 Léo Bergere 1996 FRA 5 2512
  • 9 Hayden Wilde 1997 NZL 5 2485
  • 10 Jelle Geens 1993 BEL 5 2438

13 Dorian Coninx 1994 FRA 5 2062

22 Pierre Le Corre 1990 FRA 3 1466