La France du triathlon a enfin trouvé un successeur à Olivier Marceau. Dix-neuf ans après le Varois, Vincent Luis, est devenu champion du monde Courte Distance cet après-midi à Lausanne.

Mais que ce fut dur... Alors qu'à mi-course à pied, le Génovéfain semblait avoir les choses bien en main, il a subitement faibli, perdant des rangs au fil des hectomètres. Sa 5e place à l'arrivée est toutefois suffisante pour décrocher la palme, d'autant plus que son principal rival pour le titre, l'Espagnol Mario Mola, ne termine que 2e derrière le Norvégien Kristian Blummenfelt.

Au classement final de la série, Vincent Luis s'impose devant les Espagnols Mario Mola et Fernando Alarza.

Voici les principales péripéties de cette finale riche en émotions.

Il est 14h21 lorsque le starter libère les concurrents pour 1 500 de natation. Cette première discipline ne provoquera pas de véritable sélection. Elle fera malgré tout quelques victimes de choix qui ne pourront plus jouer un rôle actif dans la course : le Britannique Alex Yee, le Belge Jeele Gens et le Sud-Africain Richard Murray.

Très vite, un groupe de 23 échappées se constitue en tête de course. Il comprend tous les favoris excepté ceux précédemment cités. Deux Français manquent à l'appel : Dorian Coninx et Pierre Le Corre (ndlr : il abandonnera par la suite).

LE CORRE NATATION.jpg

Seul Léo Bergère est donc aux côtés de Vincent Luis.

Malgré quelques escarmouches, le peloton de fuyards restera groupé jusqu'à son retour à T2.

TETE VELO H.jpg

Le plus rapide à se mettre en jambes est l'Espagnol Fernando Alarza, suivi du Norvégien Kristian Blummenfelt. Vincent Luis est tout près.

TRANSITION LUIS.jpg

Les deux hommes sont rejoints un peu plus tard par Mario Mola, Vincent Luis, le Norvégien Gustav Iden et l'Espagnol Javier Gomez.

Peu de temps après, Kristian Blummenfelt porte une attaque qui fait exploser le groupe d'échappés. Derrière le Norvégien, les deux rivaux pour le titre, Mario Mola et Vincent Luis, se retrouvent seuls au coude à coude.

LUIS MOLA A PIED.jpg

Les supporters de Vincent Luis exultent alors, pensant que le Français va pouvoir terminer sa course en toute quiétude.

Mais à 3,5 km du but, le Génovéfain donne subitement de gros signes de fatigue. Il ne peut plus suivre le rythme imposé par son camarade d'entraînement.

Tour à tour, Fernando Alarza et Gustav Iden le doublent, le reléguant à la 5e place.

Pendant ce temps, Kristian Blummenfelt continue son one man show en tête de course. Le Norvégien a tout le loisir de fêter son succès avec le public dans la dernière ligne droite.

ARRIVEE BLUMENFELD.jpg

Le podium est complété par les deux Espagnols Mario Mola et Fernando Alarza.

Courageux en diable, Vincent Luis conserve la 5e place qui lui suffit amplement pour décrocher le titre mondial.

ARRIVEE LUIS.jpg

Au classement final du circuit, le Français l'emporte avec respectivement 156 pts et 562 d'avance sur Mario Mola et Javier Gomez.

PODIUM HOMMES.jpg

Le 2e Français à l'arrivée de la finale est Léo Bergère, qui obtient une honorable 12e place. Celle-ci lui permet de terminer dans le Top 8 du classement final de la compétition.

BERGERE A PIED.jpg

Le 3e et dernier tricolore à avoir franchi la ligne d'arrivée est Dorian Coninx. Bien qu'en souffrance, le Pisciacais a tenu a finir sa course courageusement à la 45e place.

CONINX A PIED.jpg

Il termine la série à la 18e place, sept rangs devant Pierre Le Corre, contraint à l'abandon sur cette finale.

Classements

Finale

  • 1 Kristian Blummenfelt 1994 NOR 19 01:50:47 00:18:12 00:00:39 01:00:46 00:00:26 00:30:46
  • 2 Mario Mola 1990 ESP 2 01:51:03 00:18:23 00:00:38 01:00:36 00:00:26 00:31:01
  • 3 Fernando Alarza 1991 ESP 4 01:51:18 00:18:30 00:00:37 01:00:31 00:00:24 00:31:17
  • 4 Gustav Iden 1996 NOR 15 01:51:34 00:18:28 00:00:38 01:00:32 00:00:25 00:31:32
  • 5 Vincent Luis 1989 FRA 1 01:51:53 00:18:06 00:00:39 01:00:53 00:00:25 00:31:52
  • 6 Javier Gomez Noya 1983 ESP 3 01:52:14 00:18:12 00:00:41 01:00:44 00:00:26 00:32:12
  • 7 Casper Stornes 1997 NOR 47 01:52:20 00:18:24 00:00:43 01:00:32 00:00:26 00:32:19
  • 8 Jonathan Brownlee 1990 GBR 21 01:52:32 00:18:13 00:00:37 01:00:49 00:00:30 00:32:25
  • 9 Marten Van Riel 1992 BEL 6 01:52:53 00:18:07 00:00:40 01:00:52 00:00:29 00:32:47
  • 10 Alois Knabl 1992 AUT 29 01:52:53 00:18:06 00:00:41 01:00:50 00:00:27 00:32:50
  • 11 Morgan Pearson 1993 USA 28 01:52:56 00:18:18 00:00:37 01:00:44 00:00:28 00:32:52
  • 12 Léo Bergere 1996 FRA 8 01:53:11 00:18:12 00:00:41 01:00:44 00:00:24 00:33:12

Classement final de la série

  • 1 - Vincent Luis 1989 FRA 6 5095
  • 2 - Mario Mola 1990 ESP 6 4939
  • 3 - Javier Gomez Noya 1983 ESP 6 4533
  • 4 - Fernando Alarza 1991 ESP 6 4395
  • 5 +1 Marten Van Riel 1992 BEL 6 3659
  • 6 -1 Jacob Birtwhistle 1995 AUS 6 3433
  • 7 - Henri Schoeman 1991 RSA 6 3148
  • 8 - Léo Bergere 1996 FRA 6 3042
  • 9 +5 Gustav Iden 1996 NOR 6 3028
  • 10 +8 Kristian Blummenfelt 1994 NOR 5 2892
  • 18 -5 Dorian Coninx 1994 FRA 5 2062
  • 25 -3 Pierre Le Corre 1990 FRA 3 1466