Et de deux ! La France a décroché deux médailles lors de la journée inaugurale de la finale mondiale qui s'est déroulée aujourd'hui à Lausanne (Suisse). Celle-ci était consacrée aux juniors et aux U23.

Les deux athlètes tricolores à être montées sur le podium sont Émilie Morier (or chez les U23) et Jessica Fullagar (bronze chez les juniors filles).

Déception en revanche du côté des juniors hommes. Classés parmi les favoris, Boris Pierre (4e) et Paul Georgenthum (5e) ont dû se contenter de places aux pieds du podium. Retour sur une journée fertile en émotions.

Juniors femmes

Septième l'an passé, Jessica Fullagar se présente sur la ligne de départ avec la ferme intention de monter sur la boîte.

Après une natation plutôt bien maîtrisée, la Grayloise parvient à s'insérer dans un groupe de onze échappées. Presque toutes les favorites sont là, excepté l'Autrichienne Früh (6e l'an passé juste devant Jessica). Malgré quelques escarmouches, les fuyardes resteront ensemble jusqu'à T2.

Trois filles prennent nettement l'ascendant sur leurs rivales dès le début de la course à pied : les Italiennes Beatrice Mallozzi et Costanza Arpinelli et Jessica Fullagar. La France résistera 4 km avant de céder sous les coups de butoir des Transalpines.

La palme finalement revient à la championne d'Europe Beatrice Mallozzi.

ARRIVEE ITALIENNES.jpg

Après le bronze européen, Jessica Fullagar décroche cette fois le bronze mondial.

FULLAGAR ARRIVEE.jpg

La journée avait ainsi démarré de belle manière pour la délégation tricolore.

Juniors hommes

Vice-champion du monde l'an passé à Gold Coast et médaillé d'or européen en juin dernier, Paul Georgenthum se présente sur la ligne de départ, sous les coups de 10 heures, avec la pancarte de grand favori dans le dos.

Quatrième de la précédente édition en Australie, Boris Pierre est, quant à lui, un candidat au podium. Troisième Français engagé, Guillaume Hay est surtout là pour apprendre.

Les choses s'engagent plutôt mal pour le trio tricolore qui ne négocie pas très bien la natation. Pointés respectivement à 37, 41 et 45 secondes de l'Italien Crociani, les Bleus sont contraints à chasser derrière les leaders.

HAY SORTIE NATATION.jpg

Ils parviennent heureusement à effectuer la jonction assez vite.

Tous les concurrents vont se neutraliser par la suite. C'est donc un peloton assez volumineux qui rejoint T2 en tête.

Le début de la course à pied est marqué par un round d'observation entre tous les favoris. Boris Pierre est alors aux avant-postes.

PIERRE A PIED.jpg

Il faudra attendre le 3e km pour que les choses se décantent.

Trois hommes se détachent alors : le Portugais Ricardo Batista, l'Australien Lorcan Redmond et l'Espagnol Sergio Baxter Cabrera. Boris Pierre chasse seul derrière ce trio.

Tandis que Batista prend l'ascendant sur Redmond en fin de course, Baxter Cabrera conserve le bronze malgré un superbe finish de Boris Pierre venu mourir sur ses talons.

ARRIVEE BATISTA.jpg

Auteur d'une belle fin de course mais tardive, Paul Georgenthum complète le Top 5.

ARRIVEE GEORGENTUM.jpg

Le troisième Bleu, Guillaume Hay, qui est tombé durant la 2e transition, termine 36e.

Le compteur de médailles des Bleus restait à ce moment-là bloqué à une médaille.

U23 femmes

Une nouvelle grande chance de médaille se présente pour les Bleues dans cette catégorie. Récente 12e du Test Event de Tokyo, Émilie Morier est celle qui sur le papier propose la meilleur valeur. Quatrième l'an passé, Pauline Landron est en droit également de viser une place sur la boîte.

Tandis qu'Émilie négocie plutôt bien la natation (10e à 24 secondes), c'est la catastrophe pour Pauline.

MORIER NATATION.jpg

Sortie de l'eau à 1'49 des meilleures, la Parthenaysienne concède encore beaucoup de temps à la sortie de T1 en cafouillant au moment de monter sur son vélo.

Pendant ce temps, un groupe de sept concurrentes s'est trouvé projeté sur le devant de la course. Émilie Morier en fait, bien sûr, partie.

MORIER A VELO.jpg

Malgré ses nombreuses tentatives, l'Isséenne ne parviendra pas à dynamiter son groupe.

MORIER T2.jpg

C'est donc en course à pied que le titre va se jouer.

Dès les premiers hectomètres, Émilie prend la poudre d'escampette.

MORIER A PIED.jpg

Elle prend très vite du champ sur ses rivales. À 2,5 km du but, la Française compte une trentaine de secondes d'avance sur sa première poursuivante, Olivia Mathias. Mais c'est sans compter le regain d'énergie de la Britannique qui termine la course en boulet de canon.

Heureusement pour Émilie Morier, la ligne d'arrivée libératrice est là.

MORIER ARRIVEE.jpg

Il ne fallait pas un mètre de plus pour l'Isséenne qui s'effondre aussitôt la banderole coupée. C'est avec beaucoup d'émotion qu'elle recevra sa médaille d'or quelques minutes plus tard. À ses côtés, outre Olivia Mathias, la Française a, à sa gauche sur le podium l'Allemande Lisa Tersch.

À noter qu'Émile Morier est la deuxième Française à décrocher le titre mondial U23. Elle succède à Audrey Merle, lauréate en 2015.

De son côté, Pauline Landron, dans un jour sans, avait préféré jeter l'éponge à vélo.

LANDRON A VELO.jpg

Demain place aux courses Élites. Nous vous les présenterons prochainement.

Classements

Juniors femmes

  • 1 Beatrice Mallozzi 2000 ITA 3 01:00:41 00:10:13 00:00:38 00:31:53 00:00:27 00:17:32
  • 2 Costanza Arpinelli 2000 ITA 59 01:00:42 00:10:24 00:00:44 00:31:36 00:00:28 00:17:32
  • 3 Jessica Fullagar 2000 FRA 14 01:00:53 00:10:09 00:00:38 00:31:54 00:00:28 00:17:46
  • 4 Hannah Knighton 2000 NZL 1 01:01:26 00:10:13 00:00:40 00:31:51 00:00:29 00:18:16
  • 5 Erin Wallace 2000 GBR 22 01:01:47 00:10:04 00:00:40 00:31:59 00:00:28 00:18:37

Juniors hommes

  • 1 Ricardo Batista 2000 POR 4 00:55:05 00:09:09 00:00:39 00:29:14 00:00:29 00:15:37
  • 2 Lorcan Redmond 2000 AUS 5 00:55:12 00:09:40 00:00:36 00:28:46 00:00:25 00:15:46
  • 3 Sergio Baxter Cabrera2000 ESP 36 00:55:16 00:09:44 00:00:38 00:28:41 00:00:31 00:15:43
  • 4 Boris Pierre 2000 FRA 8 00:55:18 00:09:44 00:00:37 00:28:43 00:00:25 00:15:51
  • 5 Paul Georgenthum 2000 FRA 3 00:55:23 00:09:36 00:00:35 00:28:51 00:00:25 00:15:58

36 Guillaume Hay 2000 FRA 47 00:57:28 00:09:40 00:00:39 00:28:44 00:00:34 00:17:53

U23 femmes

  • 1 Emilie Morier 1997 FRA 1 02:04:01 00:40:15 00:00:40 01:05:05 00:00:29 00:37:42
  • 2 Olivia Mathias 1998 GBR 3 02:04:08 00:39:59 00:00:42 01:05:11 00:00:28 00:37:49
  • 3 Lisa Tertsch 1998 GER 11 02:04:32 00:41:09 00:00:38 01:05:42 00:00:29 00:37:11
  • 4 Kate Waugh 1999 GBR 18 02:04:53 00:41:09 00:00:44 01:05:37 00:00:29 00:37:30
  • 5 Kira Hedgeland 1998 AUS 6 02:05:22 00:39:56 00:00:41 01:05:14 00:00:32 00:38:58