Nouveau week-end et nouvel objectif majeur pour l'équipe de France de triathlon. Deux semaines après le test Event de Tokyo et à moins de 24 heures du début des Championnats du Monde programmés en cette fin du mois d'août à Lausanne (SUI), les chances de médailles françaises seront une nouvelle fois légion.

Dans le sillage de Vincent Luis, qui tentera de décrocher un premier titre de champion du Monde ce samedi, Emilie Morier et Pauline Landron possèdent le potentiel pour briguer une médaille dès ce vendredi dans la catégorie U23.

Catégorie où l'on ne retrouvera cependant aucun tricolore engagé chez les Hommes.

Course Femmes :

Elle a passé des caps cette année et ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Victorieuse de la Coupe du Monde de Madrid au printemps, 4e de l'Euro élite, championne du Monde de relais mixte début Juillet et à la lutte pour un dossard Olympique en 2020 après sa 12e place individuelle lors du test Event, Emilie Morier fera figure de favorite sur cette course avec son dossard numéro 1.

11e l'an passé Gold Coast, la plupart des Femmes l'ayant devancé ne seront pas présentes au départ. Elles privilégieront notamment, à l'image de l'Américaine Taylor Knibb ou de Cassandre Beaugrand le classement WTS et Emilie devrait ainsi pouvoir tirer son épingle du jeu sur un parcours cycliste difficile notamment.

La jeune protégée d'Aurélien Lebrun devra cependant se méfier, pour ne citer qu'elles, de l'Américaine Erika Ackerlund (5e l'an passé mais peu en vue cette saison), de l'Australienne Ainsley Thorpe (3e sur la Coupe du Monde d'Antwerp, 12e de la WTS d'Edmonton) ainsi que des Allemandes Lisa Tertsch (26e du test Event, redoutable coureuse et victorieuse de la Coupe du Monde d'Antwerp) et Lena Meibner (19e de la WTS d'Edmonton).

Elle gardera également un oeil sur sa compatriote Pauline Landron.

Lausanne Landron.jpg

Assurément la Tricolore qui monte cette saison, Pauline possède le potentiel d'accrocher un top 5. Au pied du podium lors de la Coupe du Monde d'Antwerp et également 4e aux Mondiaux Juniors l'an dernier, elle devrait pouvoir rester très longtemps aux avant-postes de la course.

Course Hommes :

Bourreau de Léo Bergère en 2018 (le français avait terminé 4e l'an dernier et sera présent sur la Course élite cette année), le champion du Monde en titre Néo-Zélandais Taylor Reid sera présent sur la ligne de départ ce vendredi.

Lausanne Reid.jpg

Vainqueur de la Coupe du Monde d'Antwerp cette année, il reste cependant un timide favori à sa propre succession.

Pour espérer triompher il devra en effet se défaire des Australiens Brandon Copeland (redoutable coureur présent dans le top 5 lors d'étape de D1 de Muret) et surtout Matthew Hauser (7e de la WTS de Montreal, double vainqueur de Coupe du Monde au mois de mai).

Les Européens ne seront également pas en reste avec la présence du redoutable Suédois Gabriel Sandör (2e à Antwerp, 23e sur la WTS de Leeds), du Hongrois Csongor Lehmann (4e sur la Coupe du Monde de Tiszaujvaros) et du Portugais Vasco Vilaca (15e sur la WTS d'Edmonton).

Des courses qui s'annoncent passionnantes à suivre en direct sur Triathlonlive.tv

Triathlete sera présent sur place pour vous faire vivre l’événement

Horaires :

  • Vendredi 30 août :
  • 12h : course Femmes
  • 15h : course Hommes