Toute la France triathlétique aura sans aucun doute le regard tourné vers Lausanne dans les prochains jours. La cité suisse accueille, en effet, la finale de la série championnat du monde (WTS). Samedi, peu avant 16h30, on saura si Olivier Marceau, sacré champion du monde Élite en 2000, a enfin un successeur. En tête de la compétition, Vincent Luis a toutes les cartes en main pour décrocher la palme.

En attendant ce clou du spectacle, les supporters des Bleus auront probablement des occasions de s'enflammer. À commencer par les épreuves juniors qui auront lieu vendredi matin.

Côté féminin, Jessica Fullagar a de bonnes chances de monter sur le podium. Troisième de l'Euro l'an passé, la Grayloise connaît une belle période de forme actuellement. Après avoir glané un nouveau titre national, Jessica vient d'enchaîner deux brillants succès, l'un sur la coupe d'Europe de sa catégorie à Holten, l'autre sur une coupe d'Europe Élite à Malmö. En Suède, elle devançait la Britannique Kate Waugh, 3e du précédent Mondial junior et qui est passée dans la catégorie supérieure.

Les deux premières du Mondial junior, la Mexicaine Cecilia Sayuri Ramirez et la Britannique Erin Wallace, seront, quant à elles bien présentes sur cette édition 2019. Mais la favorite de la course sera sans doute l'Italienne Beatrice Mallozzi qui a fait grosse impression lors de son titre européen à Weert et qui a également remporté une coupe d'Europe Élite à Melilla.

Sont également en mesure de briguer une place sur le podium les Suissesses Nora Gmür et Cathia Schaër, respectivement 2e et 4e de l'Euro, la Brésilienne Gabrielle Lemes (2e derrière Jessica Fullagar à Holten), la Mexicaine Anahi Alvarez Corral (championne des Amériques), la Néo-Zélandaise Hannah Knighton (championne d'Océanie) et l'Autrichienne Magdalena Früh (6e l'an passé et 3e de l'Euro).

Chez les garçons, le favori de la compétition sera le Français Paul Georgenthum. Deuxième l'an passé derrière Csongor Lehmann, le Mulhousien n'aura pas le Hongrois sur sa route car celui-ci est passé dans la catégorie supérieure. Avec un titre européen et une brillante 6e place sur sa coupe d'Europe Élite, Paul a sans aucun doute le plus beau palmarès de tous les engagés.

Lors de son titre européen, Paul Georgenthum avait devancé son compatriote Boris Pierre (4 du précédent Mondial) et le Portugais Ricardo Batista.

Lausanne Georgenthum.jpg

Ses deux concurrents devraient être une nouvelle fois ses rivaux les plus dangereux.

Il ne faut pas négliger non plus les chances des concurrents qui suivent : l'Australien Lorcan Redmond et le Brésilien Miguel Hidalgo (respectivement 1er et 2e de la coupe d'Europe d'Holten), les Néo-Zélandais Dylan McCullough et Lachlan Haycock (respectivement 1er et 2e du championnat d'Océanie) et l'Espagnol Sergio Baxter Cabrera (4e de l'Euro).

Troisième Bleu engagé, Guillaume Hay (7e de l'Euro) essaiera de se hisser dans le Top 10.

Lausanne Hay.jpg

Format des courses : 750 m natation (1 boucle), 20 km vélo (4 boucles) et 5 km de course à pied (2 boucles)

Départ des courses : juniors femmes (vendredi 8 h), juniors hommes (vendredi 10 h).