Et si la dernière chance de qualification était la bonne pour nos Français ?

Présents à Hawaï l'an dernier pour les championnats du Monde Ironman, Denis Chevrot (26e) et Antony Costes (31e) n'ont pas encore composté leur billet pour être de la partie le 12 octobre prochain.

À moins de 2 mois de l'échéance, il leur reste cependant un infime espoir de qualification pour imiter Cyril Viennot (qualifié grâce à sa 3e place en Suisse au mois de Juillet) : décrocher l'un des slots mis en jeu lors de l'IM de Kalmar (Suède, 1 slot) ce samedi ou lors de l'IM Mont-Tremblant (Canada, 1 slot) ce dimanche.

Traduction : pour retourner à Hawaï il leur faudra chacun (Denis en Suède et Antony au Canada) l'emporter ou, au pire des cas, terminer derrière un athlète déjà qualifié.

Ironman Suède :

Il est prêt à en découdre. Dans une spirale positive après sa 3e place à l'Ironman Port-Macquarie début mai (derrière les Australiens Cameron Wurf et Tim Reed) et sa 2e place sur le 70.3 des Sables d'Olonne mi-juin, le sociétaire du Rougeot Beaune Triathlon Denis Chevrot compte bien franchir une marche supplémentaire ce samedi.

Sables Chevrot.jpg

Il aura cependant fort à faire face au Britannique Joe Skipper (7e à Hawaï l'an dernier) et l'Espagnol Clemente Alonso McKernan (victorieux de l'épreuve en 2018).

Qu'importe, ces 2 Hommes sont déjà qualifiés pour Hawaï et ne rentrent adonc pas dans la course au slot. Ainsi, Denis Chevrot, redoutable nageur, devra avant tout se méfier d'un éventuel retour de l'Allemand Boris Stein, du Suisse Ronnie Schildknecht, de l'Australien Matt Burton et de l'Italien Giulio Molinari (20e à Kona l'an dernier)

Une course qui s'annonce passionnante et qui sera à suivre en direct sur l'application mobile Ironman Tracker dès 6h55 ce samedi.

Ironman Mont-Tremblant :

Le choix de la raison. Alors qu'il aurait espéré valider sa qualification pour Hawaï plus tôt dans la saison, Antony Costes s'est retrouvé face à une décision difficile à prendre au début du mois d'Août : devoir sacrifier ses ambitions sur son choix de "coeur", l'EmbrunMan, pour prétendre à une qualification à Hawaï.

En délicatesse sur ses 2 dernières sorties (abandon sur la partie pédestre à Francfort et à Vitoria-Gasteiz), le Tigre compte bien se refaire la cerise à Mont-Tremblant.

CHAMPIONNATS-DU-MONDE-DE-TRIATHLON-LD--PONTEVEDRA-2019

Il lui faudra pour cela passer l'immense obstacle Lionel Sanders. Le Canadien, 2e à Hawaï en 2017 et redoutable sur le continent Nord-Américain (victoires sur le 70.3 de Mont-Tremblant et le 70.3 Saint George en 2018, l'Ironman Arizona en 2017...), n'a pas encore validé sa qualification pour Hawaï et compte bien enflammer la course dès le début du vélo.

À suivre également les Canadiens Cody Beals (déjà qualifié et vainqueur de l'épreuve en 2018), et Antoine Jolicoeur Desroches ainsi que l'Américain Justin Daerr.

Egalement présent sur la start-list, le Français Trevor Delsaut devrait pouvoir s'immiscer dans le top 10.

Chez les Femmes nous suivrons avec attention la course de l'Américaine Sarah True.

4e à Hawaï l'an dernier et victime d'un malaise à quelques hectomètres de l'arrivée lors de l'Ironman Francfort fin juin alors qu'elle avait course gagnée, elle sera grandissime favorite d'une course qui devrait lui permettre de valider son ticket pour Kona.

La course sera à suivre dès 7h30 (13h30 heure française) sur l'application mobile Ironman Tracker ce dimanche.