Sa joie à l'arrivée en disait long sur son soulagement. Absent du top 10 cette saison et du podium sur le circuit WTS depuis l'étape de Stockholm en 2017, Jonathan Brownlee a véritablement retrouvé des couleurs ce samedi en renouant avec la victoire lors de cette étape d'Edmonton !

Présent aux avants-postes dès la sortie de l'eau, le Britannique, double médaillé Olympique, a fait la différence lors d'une partie pédestre rondement menée. Il avait été imité quelques instants plus tôt par l'Australienne Emma Jackson, victorieuse ici au Canada de la première WTS de sa longue carrière.

Voici comment ces 2 athlètes ont forgé leur succès.

Course Femmes :

C'est sous un ciel clément que le starter libère la quarantaine d'athlètes présentes au départ.

départ natation Femmes.jpg

En l'absence notamment de l'Américaine Zaferes, la natation est cette fois-ci dominée par ses compatriotes Summer Rappaport et Taylor Spivey, par la Britannique Sophie Coldwell et l'Espagnole Sara Perez Sala.

Rappaport sortie d'eau.jpg

Suite à une transition loupée pour cette dernière, un trio composé des 3 premières nommées se détache au départ du vélo.

départ vélo Femmes.jpg

Trio repris à la mi-course, c'est finalement un groupe compact d'une vingtaine d'unités qui rejoint T2 en tête. Parmi les prétendantes à la victoire, seule la championne du Monde espoir Américaine Taylor Knibb manque à l'appel.

Femmes T2.jpg

Très rapidement, Summer Rappaport cherche à prendre le contrôle de la course, emmenant dans son sillage 7 Femmes. On retrouve notamment des Australiennes présentes pour la première fois cette saison aux avant-postes (Ashleigh Gentle et Emma Jackson) et une Claire Michel des grands jours.

course à pied Femmes.jpg

Ce groupe se voit cependant rapidement réduit à ces 4 athlètes nommées, les seules à pouvoir encore espérer décrocher la victoire à 1 kilomètre de l'arrivée.

Alors qu'on la pensait proche de la rupture, Emma Jackson, dans un magnifique sursaut d'orgueil, réussira finalement à se défaire de ses adversaires dans les derniers hectomètres pour s'imposer.

arrivée Jackson.jpg

2e place pour l'Américaine Summer Rappaport qui confirme, après sa 3e place à Hambourg au début du mois, son bel état de forme actuel. Ashleigh Gentle prend elle la 3e place de cette étape qui lui réussit plutôt très bien (2e en 2018).

La Belge Claire Michel signe avec sa 4e place son meilleur résultat en carrière devant Taylor Spivey qui complète ce top 5.

Au général, peu de changement si ce n'est le bond en avant de Claire Michel (+9 places et désormais 10e) et d'Emma Jackson (+14 places et désormais 11e), dans un classement toujours largement dominé par l'Américaine Katie Zaferes.

Classements :

L'étape :

  • 1 Emma Jackson 1991 AUS 10 01:01:23 00:09:57 00:01:01 00:33:19 00:00:30 00:16:38
  • 2 Summer Rappaport 1991 USA 2 01:01:25 00:09:24 00:01:02 00:33:53 00:00:27 00:16:41
  • 3 Ashleigh Gentle 1991 AUS 15 01:01:27 00:09:55 00:00:57 00:33:24 00:00:29 00:16:44
  • 4 Claire Michel 1988 BEL 7 01:01:38 00:09:54 00:01:00 00:33:24 00:00:28 00:16:54
  • 5 Taylor Spivey 1991 USA 1 01:01:47 00:09:29 00:01:01 00:33:44 00:00:29 00:17:05

Le Général :

  • 1 - Katie Zaferes 1989 USA 5 4925
  • 2 - Jessica Learmonth 1988 GBR 5 4170
  • 3 - Georgia Taylor-Brown 1994 GBR 5 4121
  • 4 - Taylor Spivey 1991 USA 5 3981
  • 5 - Non Stanford 1989 GBR 5 3435
  • ...
  • 9 - Cassandre Beaugrand 1997 FRA 4 2189
  • 24 -4 Leonie Periault 1994 FRA 4 1424
  • 43 -3 Sandra Dodet 1996 FRA 2 537
  • 57 -8 Emilie Morier 1997 FRA 1 287

Course Hommes :

Il est 17h30 heure locale lorsque Vincent Luis et consorts s'élancent pour les 750m de natation.

départ Hommes copy.jpg

On retrouve justement Vincent en tête à la sortie de l'eau. Le Français, numéro 1 mondial, a fait en sorte d'étirer peloton au maximum pour tenter de distancer ses principaux concurrents au classement général.

Opération réussie pour le tricolore, celui-ci s'échappant dès le début du vélo en compagnie de son partenaire d'entraînement Belge Van Riel, du Britannique Brownlee, de l'Américain Kanute ainsi que du jeune Australien Hauser, des Hommes peu dangereux au classement général.

départ vélo Hommes.jpg

Cependant, malgré un travail conséquent, ce petit groupe ne sera pas en mesure de prendre véritablement son envol en tête de course. Les 5 fuyards arriveront finalement à T2 avec une vingtaine de secondes d'avance sur un gros groupe composé notamment des Espagnols Mario Mola et Fernando Alarza.

Présents très longtemps dans ce groupe, Birtwhistle Gomez et Geens, pour ne citer qu'eux, auront finalement été contraints à l'abandon, victimes d'incidents mécaniques ou de la chute collective survenue peu avant T2...

vélo groupe Mola.jpg

A l'avant de la course Jonathan Brownlee affiche très rapidement ses ambitions. Le Britannique prend très vite les rênes de la partie pédestre, Marten Van Riel étant le seul à pouvoir suivre le rythme.

départ cap Hommes.jpg

Luis, Kanute et Hauser lâchés, Marten Van Riel dans le dur, Brownlee sait qu'il va désormais devoir surveiller le retour des Hommes forts du groupe de chasse. Il réussira finalement à contenir le retour de Mario Mola et du jeune Néo-Zélandais Hayden Wilde pour décrocher une victoire presque inespérée.

Brownlee arrivée.jpg

2e place pour le champion du Monde en titre Mario Mola devant Marten Van Riel brillant 3e. L'Espagnol n'a peut être pas dit son dernier mot pour le titre Mondial, lui qui a tant souffert durant le printemps.

Mola cap.jpg

Wilde et Luis, pas dans une grande forme à pied, complètent ce top 5.

A noter également la belle 12e place de Simon Viain qui signe là son meilleur résultat cette saison.

Au général le Français voit désormais revenir Mario Mola dans son sillage. Avec 397 points d'avance, Vincent Luis possède cependant une avance toujours confortable. Un top 5 lors de la Grande Finale programmée fin août à Lausanne suffira au Français pour décrocher le titre Mondial.

Luis général.jpg

Simon Viain gagne lui 8 rangs, faisant désormais son entrée dans le top 30.

Classements :

L'étape :

  • 1 Jonathan Brownlee 1990 GBR 19 00:54:52 00:08:37 00:00:53 00:29:58 00:00:24 00:15:01
  • 2 Mario Mola 1990 ESP 5 00:54:57 00:09:01 00:00:56 00:29:48 00:00:27 00:14:47
  • 3 Marten Van Riel 1992 BEL 8 00:55:02 00:08:34 00:00:55 00:30:00 00:00:25 00:15:10
  • 4 Hayden Wilde 1997 NZL 9 00:55:07 00:09:12 00:00:49 00:29:45 00:00:27 00:14:56
  • 5 Vincent Luis 1989 FRA 1 00:55:13 00:08:32 00:01:00 00:29:56 00:00:26 00:15:21
  • ...
  • 12 Simon Viain 1993 FRA 15 00:55:48 00:09:13 00:00:55 00:29:39 00:00:26 00:15:36

Le Général :

  • 1 - Vincent Luis 1989 FRA 5 4180
  • 2 +3 Mario Mola 1990 ESP 5 3783
  • 3 -1 Javier Gomez Noya 1983 ESP 5 3687
  • 4 -1 Fernando Alarza 1991 ESP 5 3325
  • 5 -1 Jacob Birtwhistle 1995 AUS 5 3255
  • ...
  • 8 -1 Léo Bergere 1996 FRA 5 2512
  • 13 -2 Dorian Coninx 1994 FRA 5 2062
  • 22 -2 Pierre Le Corre 1990 FRA 3 1466
  • 27 +8 Simon Viain 1993 FRA 4 1131

Les résultats complets sont à retrouver sur le site triathlon.org rubrique résultats.