A l'image du Grand Prix de Dunkerque en France ou encore de la manche d'Hambourg sur le circuit WTS, Tiszaujvaros sonne aujourd'hui comme une étape incontournable du calendrier Coupe du Monde, et ce depuis de très nombreuses années déjà.

Habituée à accueillir de nombreuses stars mondiales (victoires de l'Espagnol Javier Gomez en 2007 et 2008, de Pierre Le Corre en 2012 ou encore de la championne Olympique en titre Américaine Gwen Jorgensen en 2011 pour ne citer qu'eux), l'étape Hongroise devra cependant faire face cette saison à un calendrier WTS très chargé. Avec Hambourg il y a 6 jours et Edmonton la semaine prochaine, peu d'athlètes jouant les avants-postes sur le circuit WTS ont fait le choix de se déplacer.

Chez les hommes, le luxembourgeois Stefan Zachaüs (2 fois 16e sur WTS récemment), le Chilien Diego Moya (3e sur la coupe du Monde d'Antwerp fin juin), le Suédois Gabriel Sandor (2e à Antwerp et 23e sur la WTS de Leeds) ainsi que le Canadien Alexis Lepage (3e sur la coupe du Monde de Chengdu début mai sur un format similaire) semblent ainsi se dégager timidement pour la victoire finale.

A ne pas oublier également le Sud-Africain Wian Sullward, capable du meilleur (2e sur la coupe du monde de Nur-Sultan mi-juin) comme du pire.

Tiszaujvaros Sullwald.jpg

Aurélien Raphaël, nouveau champion de France élite, est lui le seul Bleu figurant sur la start-list. Absent du circuit international depuis le début de la saison, essaiera de confirmer son excellente première partie de saison. Il cherchera ainsi à faire aussi bien qu'à Tongyeong en 2017 où il l'avait emporté.

Du côté des Femmes, l'Autrichienne Sara Vilic présentera sur la ligne de départ les meilleures chances de victoire chez les Européennes. 3e sur la WTS d'Abu Dhabi en 2017, elle présente un profil complet qui devrait lui permettre de jouer les premiers rôles tout au long du week-end.

Tiszaujvaros Vilic.jpg

Seront également à surveiller de très près les trois Australiennes Natalie Van Coeverden (14e aux WTS de Leeds et Yokhoama), Emma Jeffcoat et Tamsyn Moana-Veale, redoutables sur le circuit coupe du Monde.

A noter qu'aucune française ne sera au départ.

Horaires (heure locale) :

(distances format Sprint : 750m - 20km - 5km)

Samedi 13 juillet :

  • 15:07 - Demi-finale 1, Elite Femmes
  • 15:29 - Demi-finale 2, Elite Femmes
  • 15:56 - Demi-finale 1, Elite Hommes
  • 16:16 - Demi- finale 2, Elite Hommes
  • 16:36 - Demi-finale 3, Elite Hommes

Dimanche 14 juillet :

  • 14:45 - Final – Elite Femmes
  • 16:15 - Final – Elite Hommes