Le relais mixte est une discipline qui se pratique à quatre et à la fin c'est la France qui gagne. Ce constat s'est à nouveau vérifié ce matin à Hambourg lors des championnats du monde de relais mixte.

Tenants du titre, les Bleus sont parvenus à conserver leur titre malgré une équipe remaniée. Dernier relayeur, Vincent Luis a dominé tout à la fin son dernier opposant l'Allemand Justus Nieschlag. Ce dernier avait été déjà battu in-extremis par Léo Bergère pour le titre européen à Weert il y a quelques semaines. Le podium a été complété par l'Australie.

C'est à Émilie Morier que revenait l'honneur de lancer les hostilités pour le relais tricolore. La jeune Française avait pour principales rivales l'Américaine Taylor Spivey et la Britannique Jessica Learmonth. Un peu en difficulté en natation, l'Isséenne s'est bien reprise dans les deux autres disciplines passant le témoin à Léo Bergère, en 7e position mais pas très loin des leaders, l'Allemande Laura Lindemann et la Néerlandaise Maya Kingma.

RELAIS MORIER.jpg

Du coup, Léo Bergère effectuait très vite la jonction, dès le début du vélo.

RELAIS BERGERE VELO.jpg

En grande confiance après sa 5e place de la veille en individuel, le Montois faisait dynamiter le groupe d'échappés en course à pied. Seul le Belge Marten Van Riel était en mesure de lui résister.

RELAIS BERGERE A PIED.jpg

RELAIS PASSAGE RELAIS BERGERE BEAUGRAND.jpg

Cassandre Beaugrand, qui lui succédait, se retrouvait donc projetée en tête de course. La Pisciacaise conservait les rênes à l'issue de la natation, mais elle était accompagnée cette fois de l'Australienne Jeffcoat.

RELAIS SORTIE NAT BEAUGRAND.jpg

Le duo était finalement repris peu avant le 2e tour vélo.

RELAIS BEAUGRAND VELO.jpg

À pied, Cassandre ne fera qu'une bouchée de ses rivales, passant le témoin avec une dizaine de secondes d'avance.

RELAIS PASSAGE BEAUGRAND LUIS.jpg

Dernier à entrer en scène, Vincent Luis avait du lourd face à lui, notamment ceux avec qui ils avaient bataillé la veille en individuel, le Belge Jelle Geens et l'Australien Jacob Birthwhistle.

Mais l'adversaire qui lui donnera le plus de fil à retordre sera l'Allemand Justus Nieschlag avec qui il va s'échapper à vélo.

Doté d'une avance d'une quinzaine de secondes à leur retour dans T2, les deux hommes ont compris que le titre allait se jouer entre leurs deux pays.

RELAIS TRANSITION LUIS.jpg

Supérieur à l'Allemand en course à pied, Vincent Luis se contenta finalement d'attendre les derniers hectomètres pour porter l'estocade à son rival. À l'arrivée, le numéro un était français était accueilli dans la liesse par ses trois coéquipiers.

C'est la troisième fois que la France remporte le titre mondial, après ses succès acquis en 2015 et 2018. Elle est désormais co-recordman du nombre de victoires avec la Grande-Bretagne.

Comme l'an passé également, le quatuor bleu a réussi le doublé championnat d'Europe et du monde.

Derrière la France et l'Allemagne, c'est l'Australie qui s'empare du bronze.

Les grosses déceptions du jour sont venues des États-Unis, de la Grande-Bretagne et de la Suisse, jamais dans le coup.

Classsement

  • 1 Team I France 01:20:18
  • 2 Team I Germany 01:20:22
  • 3 Team I Australia 01:20:43
  • 4 Team I New Zealand 01:20:46
  • 5 Team I Canada 01:21:08
  • 6 Team I Spain 01:21:13
  • 7 Team I Belgium 01:21:20
  • 8 Team I Netherlands 01:21:56
  • 9 Team I United States 01:22:07
  • 10 Team I Great Britain 01:22:47