Pas la moindre trace de déception sur son visage. Alors qu'il vient d'être battu au sprint par l'Australien Jacob Birtwhistle lors de la WTS de Hambourg, Vincent Luis arbore un sourire radieux.

Le Génovéfain a vite fait les comptes. Grâce à cette 2e place derrière un adversaire qui n'était pas très dangereux au général, il reprend la tête de la compétition et surtout il creuse les écarts avec ses principaux rivaux, guère brillants aujourd'hui (Alarza 45e Gomez 8e et Schoeman abandon). Voici comment le numéro français en est arrivé à cette situation très favorable.

C'est sous un soleil retrouvé que la soixantaine de participants est libérée par le starter.

DEPART H.jpg

Comme prévu, le Slovaque Richard Varga et l'Allemand Jonas Schomburg s'extraient les premiers de la rivière Alster. Mais derrière aucune sélection ne s'est opérée. Tout le monde se tient dans une une trentaine de secondes.

SORTIE NATATION H.jpg

La course va finalement se décanter à vélo par le biais d'éliminations.

TETE VELO H.jpg

Tour à tour, le Norvégien Stornes, le Canadien Mislawchuk, le Danois Schilling, le Hongrois Bicsak, le Norvégien Blummenfelt, le Sud-Africain Schoeman, l'Espagnol Alarza, les Britanniques Bishop et Yee et... le Français Dorian Coninx vont perdre contact avec la tête de course soit en chutant soit en étant gêné à cause de ces chutes.

CONINX A VELO.jpg

C'est malgré tout un gros peloton d'une quarantaine d'unités qui rallie T2 en tête.

Plus prompt à la transition, Jonas Schomburg est le plus rapide à se lancer sur le circuit pédestre de 2,5 km à parcourir deux fois.

TRANSITION H.jpg

Mais l'Allemand se fait vite reprendre par 8 poursuivants (le Néo-Zélandais Wilde, les Belges Geens et Van Riel, les Espagnols Mola et Gomez, l'Australien Birtwhistle et les Français Luis et Bergère).

TETE A PIED.jpg

En fin de parcours, Jacob Birtwhistle et Vincent Luis se détachent. Ils vont se disputer la victoire au sprint. Le plus habile dans cet exercice est finalement l'Australien qui remporte par la même occasion son 2e succès sur le circuit WTS.

ARRIVEE H.jpg

De son côté, Vincent Luis accède pour la 18e fois au podium (dont 4 sur la plus haute marche).

Le bronze revient au Belge Jelle Geens qui prouve ainsi que sa victoire de la semaine dernière à Montréal n'était pas un accident.

ARRIVEE GEENS.jpg

Mario Mola et Léo Bergère complètent le Top 5. C'est la 2e fois de l'année que le Montois se classe parmi les cinq premiers d'une WTS (NDLR : Il avait pris la 4e place devant Vincent Luis à Abu Dhabi).

ARRIVEE BERGERE.jpg

Les deux autres tricolores, Pierre Le Corre et Dorian Coninx, prennent respectivement les 21e et 25e places.

ARRIVEE LE CORRE.jpg

Vincent Luis reprend donc le maillot jaune de la compétition à Fernando Alarza. Le Français compte 438 points d'avance sur l'Espagnol Javier Gomez et 843 sur l'ancien leader.

Grâce à sa remarquable performance du jour, Léo Bergère gagne 5 rangs pour se retrouver à la 7e place.

Demain place au relais mixte avec une équipe de France qui va tenter de conserver son titre mondial. Départ : 9h30. Prochaine étape : Edmonton (20 et 21 juillet)

Classements

Étape

Hommes

  • 1 Jacob Birtwhistle (Aus) 55'09
  • 2 Vincent Luis (Fra) 55'10
  • 3 Jelle Geens (Bel) 55'13
  • 4 Mario Mola (Esp) 55'15
  • 5 Léo Bergère (Fra) 55'17
  • 6 Hayden Wilde (Nzl) 55'20
  • 7 Justus Nieschlag (Ger) 55'25
  • 8 Javier Gomez Noya (Esp) 55'34
  • 9 Marten Van Riel (Bel) 55'41
  • 10 Ryan Sissons (Nzl) 55'45
  • 21 Pierre Le Corre (Fra) 56'06
  • 25 Dorian Coninx (Fra) 56'14

Classement général

  • 1 +1 Vincent Luis 1989 FRA 5 4125
  • 2 +1 Javier Gomez Noya 1983 ESP 5 3687
  • 3 -2 Fernando Alarza 1991 ESP 5 3282
  • 4 +1 Jacob Birtwhistle 1995 AUS 5 3255
  • 5 +2 Mario Mola 1990 ESP 5 2971
  • 6 -2 Henri Schoeman 1991 RSA 5 2905
  • 7 +5 Léo Bergere 1996 FRA 5 2512
  • 8 +9 Jelle Geens 1993 BEL 5 2438
  • 9 -3 Bence Bicsák 1995 HUN 4 2348
  • 10 +4 Marten Van Riel 1992 BEL 5 2189
  • 11 -1 Dorian Coninx 1994 FRA 5 2062
  • 20 - Pierre Le Corre 1990 FRA 3 1466
  • 35 -4 Simon Viain 1993 FRA 3 707