Pas de passe de six. Quintuples lauréats de l'Ironman de Nice, Frederik Van Lierde et Tine Deckers n'ont pas été mesure d'ajouter une nouvelle ligne à leur palmarès aujourd'hui sur une Promenade des Anglais surchauffée. Les Belges ont trouvé plus forts qu'eux, en la personne du Sud-Africain James Cunnama et l'Australienne Carrie Lester.

Satisfaction du côté français avec les deux médailles décrochées par Kevin Rundstadler (argent) et Manon Genêt (bronze). Les courses ont été passionnantes de bout, surtout côté masculin où les rebondissements ont été légion.

Tout a commencé à 6h30 du matin. Le mercure est déjà très élevé (27°) lorsque le starter libère les 2 800 concurrents. Rappelons qu'à la demande de la préfecture, les distances ont été réduites à vélo (152 km au lieu de 180) et en course à pied (30 km au lieu de 42,195).

La natation ne créé guère de sélection côté masculin. Sept hommes sortent de l'eau groupés en douze secondes : Fred Van Lierde, Wouter Monchy (Bel), Kevin Runstadler, Kevin Maurel (Fra), Thomas André (Fra), Bert Jammaer (Bel) et James Cunnama.

VAN LIERDE SORTIE NAT.jpg

Il faut attendre ensuite 4' pour voir apparaître notamment les Français Gwenaël Ouilleres et Pacome Thibault-Lopez.

A noter que Camille Lacourt, qui a participé en groupes d'âges a réalisé un chrono supérieur de 8' à celui de Van Lierde (48'38 pour le Belge contre 56'32 pour l'ancien nageur).

Comme il sait et aime le faire, Van Lierde se détache dès le début du vélo.

VAN LIERDE A VELO.jpg

Le Belge va rapidement prendre du champ sur ses rivaux. Derrière lui, seuls deux concurrents semblent en mesure de limiter la casse, Kevin Rundstadler et James Cunnama.

RUNDSTADLER CUNAMA A VELO.jpg

À la surprise générale, l'ancien coureur cycliste pro australien Cameron Wurf (9e du Mondial 2019) n'est pas en mesure d'effectuer la remontée souhaitée.

C'est finalement avec une avance proche de six minutes que le leader rejoint T2. Son premier poursuivant est Kevin Rundstadler qui a réussi à prendre 2'30 à James Cunnama en fin de parcours.

Auteur d'un joli vélo, Gwenaël Ouilleres est remonté à la 4e place, mais à huit minutes du podium.

OUILLERES A VELO.jpg

A l'amorce des 30 km pédestres, on voit mal ce qui pourrait empêcher Fred Van Lierde de décrocher une 6e couronne.

Mais dès les premiers pointages, les supporters du Belge sentent que les choses ne vont pas se passer comme à l'accoutumée. Son avance va fondre comme neige au soleil.

Après un tour pédestre (sur 3), son avantage n'est plus que de 40 secondes sur Kevin Rundstadler. Le Français effectue la jonction peu de temps après, son adversaire s'étant arrêté à un point douche.

RUNDSTADLER A PIED.jpg

VAN LIERDE DOUCHE.jpg

Le public niçois se dit alors : "nous allons enfin connaître un successeur à Hervé Faure, vainqueur de la première édition en 2005.

Mais c'est sans compter ce diable de Cunnama, qui décide de passer la surmultipliée peu avant le 20e km. A un tour du but, c'est le Sud-Africain qui entend le premier la cloche retentir.

CUNAMA A PIED.jpg

Sentant que la cause est entendue, Kevin Rundstadler se fait une raison et préfère assurer la 2e place.

Deuxième en 2016, James Cunnama monte cette fois sur la plus haute marche du podium.

C'est en revanche la première fois que Kevin Runstadler grimpe sur la boîte.

ARRIVEE RUNDSTADLER.jpg

Quant au bronze, il est conservé par le courageux Fred Van Lierde, qui résiste sans trop trembler au retour tonitruant de son compatriote Diego Van Looy, qui n'était même pas dans le Top 10 à la fin du vélo.

ARRIVEE VAN LIERDE.jpg

Deux autres Bleus accèdent au Top 10 : Gwenaël Ouilleres (6e) et Thomas André (10e).

Chez les femmes, les renversements de situation ont été inexistants. L'issue de la course est malgré tout resté incertain jusqu'au bout car Tine Deckers n'a jamais baissé les bras.

Dès la natation, Carrie Lester indique à ses rivales que la patronne c'est elle.

LEISTER SORTIE NAT.jpg

L'Australienne se dote d'une avance confortable d'un peu plus de trois minutes sur Manon Genêt et Tine Deckers, accompagnées d'une autre tricolore Candice Mizon.

Elle poursuit sur sa lancée à vélo, mais sans pour autant se mettre hors de portée de Tine Deckers, qui fait mieux que lui résister.

LEISTER A VELO.jpg

DECKERS A VELO.jpg

La Belge n'a que 3'17 de retard sur l'Australienne lorsqu'elle réintègre l'aire de transition. De son côté, Manon Genêt, qui a un peu faibli, est pointée à 14'17.

Malgré tous ses efforts, Tine Deckers ne parviendra pas à faire douter Carrie Lester même si l'écart ne dépassera jamais les cinq minutes.

L'Australienne peut filer vers son 2e succès niçois après celui acquis en 2016.

LEISTER A PIED.jpg

Elle privait par la même occasion Tine Deckers d'une 6e couronne.

ARRIVEE LEISTER.jpg

Quant à Manon Genêt, comme l'an passé, elle décroche le bronze après une belle course à pied où elle a repris 5' à la lauréate.

ARRIVEE GENET.jpg

À noter également la 6e place de la 2e Bleue engagée chez les pros, Candice Mizon.

Nous vous communiqueront ultérieurement les résultats des groupes d'âge.

Classements

Pros Hommes

1 James Cunnama (Afs) 7h16'16

2 Kevin Rundstadler (Fra) 7h23'43

3 Frederik Van Lierde (Bel) 7h27'09

4 Diego Van Looy (Bel) 7h31'43

5 Robert Brandish (Gbr) 7h33'59

6 Gwenael Ouilleres (Fra) 7h35'18

7 Cameron Wurf (Aus) 7h36'57

8 Damien Collins (Aus) 7h39'44

9 Albert Moreno (Esp) 7h40'12

10 Thomas André (Fra) 7h41'54

Pros Femmes

1 Carrie Lester (Aus) 8h05'20

2 Tine Deckers (Bel) 8h09'18

3 Manon Genêt (Fra) 8h14'01

4 Martina Dogana (Ita) 8h40'56

5 Karen Steuers (Bel) 8h46'12

6 Candice Mizon (Fra) 9h11'39