Avec la présence des 3 superstars Allemandes du circuit, Jan Frodeno, Sebastian Kienle et Patrick Lange, le spectacle promettait d'être au rendez-vous sur cet Ironman de Francfort, support une nouvelle fois des championnats d'Europe de la distance.

Au terme d'un duel haletant entre les 2 premiers nommés, Jan Frodeno décroche, avec fort belle manière, un nouveau titre de champion d'Europe de la distance. Après une année 2018 marquée par une fracture de fatigue, il confirme ainsi sa très bonne forme en cette saison 2019.

Chez les femmes, alors que l'Américaine Sarah True était attendue comme la grandissime favorite, c'est finalement sa compatriote Skye Moench, 2e sur le 70.3 de Rapperswill début juin, qui l'a emportée.

La course :

A la suite d'une natation menée sans difficulté en compagnie du Néo-Zélandais McNeice, Jan Frodeno prend rapidement le large à vélo. Après avoir compté jusqu'à 2 minutes et 30 secondes d'avance sur ses premiers poursuivants, Frodeno voit cependant revenir Sébastian Kienle dans son sillage peu avant la fin des 185km prévus au programme.

Les 2 hommes, sous une chaleur étouffante et près de 35 degrés, arrivent donc ensemble à T2. Leur premier poursuivant, le Suisse Philipp Koutny, étant déjà relégué à plus de 10 minutes, nul doute que la victoire se jouera entre eux.

Plus rapide à la transition, Frodeno part avec 20s d'avance mais voit son compatriote revenir peu avant le passage au semi. Passés ensemble au 18e kilomètre, Kienle ne pourra cependant tenir guère plus longtemps le rythme imposé par le champion du monde 2016.

Frodeno se détache et ne sera alors plus jamais revu.

Jan Frodeno Francfort.jpg

Jan Frodeno s'impose donc en 7h56 au terme d'une course maîtrisée de bout en bout !

Sébastian Kienle prend de son côté une belle 2e place après avoir lutté toute la journée pour la victoire.

Sébastian Kienle Francfort.jpg

Triplé Allemand avec la 3e place de Franz Loeschke, qui concède tout de même plus de 20 minutes de retard sur le vainqueur.

Patrick Lange, attendu comme l'un des principaux favoris, terminera finalement à une lointaine 11e place, la faute notamment à des ennuis mécaniques à vélo.

Côté Français beaucoup de déception, notamment chez Anthony Costes, meilleure chance Française, qui aura été contraint à l'abandon à pied. Lucas Amirault, premier tricolore, termine 19e.

Chez les femmes, victoire de la surprenante Américaine Skye Moench. Pour son 1er Ironman de la saison, elle s'impose devant la Suissesse Imogen Simmonds et la Canadienne Jen Annett.

podium Francfort femmes.jpg

Dénouement cependant malheureux pour Sarah True, grande favorite de l'épreuve, et qui aura subit de plein fouet la chaleur présente tout au long de cette course.

Après avoir compté 7 minutes d'avance à l'entame du dernier tour, l'Américaine se mit à chanceler sur la route pour finalement être prise d'un malaise à 900m de la ligne, alors encore en tête de l'épreuve...

Abandon également de l'Allemande Anne Haug, 3e à Hawaï l'an dernier.

Anne Basso, unique représentante Française chez les pros, décroche la 7e place de cette course.

Résultats :

Hommes :

  • 1. J. Frodeno (GER) 7h56'02
  • 2. S. Kienle (GER) 8h00'01
  • 3. F. Loeschke (GER) 8h17'24
  • 4. T. Drachler (GER) 8h23'57
  • 5. P. Koutny (SUI) 8h24'56

Femmes :

  • 1. S. Moench (USA) 9h15'31
  • 2. I. Simmonds (SUI) 9h26'01
  • 3. J. Annett (CAN) 9h36'25
  • 4. A. Watkinson (NZL) 9h49'32
  • 5. S. Castro (ESP) 10h00'01