On prend les mêmes et on... change l'ordre. Les deux premiers de la 8e édition du triathlon Longue Distance de Deauville, qui s'est déroulée cet après-midi sont les mêmes que ceux de la précédente.

Mais contrairement à l'an passé, William Mennesson (Stade Français) a pris le dessus sur Arnaud Guilloux (Saint-Grégoire). Quant au troisième, Yann Guyot, coéquipier d'Arnaud Guilloux, il n'avait jamais connu cet honneur. Voici comment le lauréat s'est forgé son succès.

C'est un sous beau soleil, mais avec une température raisonnable, que le starter autorise les concurrents à foncer vers l'Océan Atlantique sous les coups de 14 heures et sous les vivats d'un nombreux public.

LD-deauville-DÉPART.jpg

Dès la natation, Arnaud Guilloux et William Mennesson se retrouvent projetés en tête de course, en compagnie d'un autre sociétaire de Saint-Grégoire, Maxime Picaut.

LD-Deauville-1ER-SORTIE-NAT.jpg

LD-Deauville-GUILLOUX-SORTIE-NAT.jpg

Arnaud Guilloux rejoint finalement son emplacement avec une vingtaine de secondes sur le Francilien. Viennent ensuite Gaëtan Rabiller, Frédéric Limousin et Cyril Pilatte à environ une minute.

Blessé au genou ces dernières semaines suite à une chute sur l'Ironman 70.3 de Barcelone, Arnaud Guilloux est conscient qu'il doit prendre le maximum d'avance sur son rival à vélo. Il appuie donc à fond sur les pédales.

LD-Deauville-GUILLOUX-VELO.jpg

Mais malgré tous les efforts, le Breton ne parviendra jamais à prendre le large sur un William Mennesson très à l'aise également sur le parcours vélo accidenté.

LD-Deauville-MENNESSON-VELO.jpg

Ce n'est donc qu'avec un modeste pécule d'une minute et cinq secondes que le tenant du titre s'élance sur le marathon. Les deux hommes ont fait le trou sur le reste de la meute. Respectivement 3e et 4e, Julien Gonnet (Saint-Grégoire) et Quentin Kurc Boucau (Barth France) sont relégués à neuf minutes.

Dès le début de la course à pied, on se rend compte qu'Arnaud Guilloux va avoir du mal à conserver son sceptre.

LD-Deauville-GUILLOUX-CAP.jpg

Petit à petit, William Mennesson grappille les secondes qui le rapprochent du leader. La jonction s'effectue finalement peu après la mi-course.

Le sociétaire du stade Français peut filer vers la victoire car son rival est cuit.

LD-Deauville-MENNESSON-CAP.jpg

L'an passé, il avait enchaîne le lendemain avec le Courte Distance, épreuve qu'il avait d'ailleurs remportée. Il ne devrait pas tenter le doublé cette fois en raison de pieds endoloris.

Derrière Arnaud Guilloux qui a accueilli la ligne d'arrivée avec soulagement, le podium est complété par un autre représentant de Saint-Grégoire, Yann Guyot, auteur d'une fin de course en flèche.

LD-Deauville-PODIUM-HOMMES.jpg

Celui-ci prive de podium le sympathique Quentin Kurc Boucau, grand habitué de l'épreuve.

Comme Julien Gonnet s'empare de la 5e place, le club de Saint-Grégoire réussit l'exploit de placer trois de ses représentants dans le Top 5.

Chez les femmes, on s'attendait à un mano a mano entre la Belge Alexandre Tondeur et l'Italienne Elisabetta Curridori. Mais celle-ci n'a fait illusion qu'en natation où elle a fait jeu égal avec la championne du monde Longue Distance.

LD-Deauville-ITALIENNE-SORTIE-NAT.jpg

Les choses se sont ensuite plus que gâtées pour la Transalpine qui a concédé 5 minutes à vélo avant de s'effondrer totalement en course à pied.

LD-Deauville-Italienne-VELO.jpg

LD-Deauville-Tondeur-VELO.jpg

Du coup, les accessits d'honneur sont revenues à Charlène Camin (Nice) et à Marion Kerandel (Dauphin de l'Elon Landernau).

Pendant ce temps, Alexandra Tondeur avait réalisé un beau galop d'essai en vue de l'embrumai.

LD-Deauville-TONDEUR-CAP.jpg

LD-Deauville-ARRIVÉE-TONDEUR.jpg

Les arrivées se sont ensuite succédées. De l'avis général, les concurrents ont apprécié les changements apportés aux parcours par les organisateurs et notamment le transfert de la finish line sur les mythiques Planches et un petit tronçon pédestre ajouté sur la plage.

LD-Deauville-PLAGE-CAP.jpg

LD-Deauville-AMBIANCE-CAP.jpg

LD-Deauville-PORT-CAP.jpg

Quant au parcours vélo identique aux précédentes éditions, il continue à séduire, même la côte de Saint-Laurent pourtant délicate à négocier.

LD-Deauville-BOCAGE-VELO.jpg

Demain, place aux épreuves Courtes Distances.

Classements

Hommes

  • 1 William Mennesson (Stade Français) 3h58'05
  • 2 Arnaud Guilloux (Saint-Grégoire) 4h02'46
  • 3 Yann Guyot (Saint-Grégoire) 4h12'53
  • 4 Quentin Kurc Boucau (Barth France) 4h14'17
  • 5 Julien Gonnet (Saint-Grégoire) 4h16'12
  • 6 Rémi Louvel (Tri Véloce Saint Sébastien) 4h16'30
  • 7 Anthony Le Duey (H.A.C Triathlon) 4h19'27
  • 8 Benoît Chevalier 4h22'41
  • 9 Frédéric Limousin (Tri Littoral 59) 4h23'29
  • 10 Rémi Richart (Versailles) 4h25'48

LD-Deauville-ambiance-nat.jpg

Femmes

  • 1 Alexandra Tondeur (Bel) 4h26'17
  • 2 Charlène Camin (Nice) 5h07'47
  • 3 Marion Kerandel (Dauphins de l'Elorn Alnderneau) 5h24'39
  • 4 Karelle Gaudin 5h29'01
  • 5 Aude Duprat (Berck Opale Sud Triathlon) 5h35'12