Après Aix, Vichy et Nice, le circuit Ironman 70.3 installera sa caravane dans une nouvelle ville française ce week-end, les Sables d'Olonne.

Avec près de 2 700 concurrents qui ont fait acte de candidature, la 1re édition de l'épreuve vendéenne peut-être déjà considérée comme une réussite.

Les participants nageront d'abord 1 900 m dans le le mythique chenal du Vendée Globe. Ils intègreront ensuite le parc à vélos situé sur l’esplanade du Vendée Globe. Le parcours vélo de 90 km les amènera ensuite l'assaut de la forêt d’Olonne à travers les marais avant de visiter la campagne environnante, très variée en termes de paysages pour revenir vers la bande côtière avec en toile de fond l'océan Atlantique. Ils termineront par 21 km de course à pied qui permettra de longer le port de pêche pour arriver jusqu’au mythique Remblai.

Cette promenade longe la très belle baie des sables d’Olonne où les concurrents iront jusqu'au lac de Tanchet.

Mais qui aura l'honneur d'inaugurer le palmarès de l'épreuve ?

Chez les hommes, le grand favori sera le Belge Frederik Van Lierde. Licencié au club local, le Belge connaît une réussite insolente sur les épreuves françaises, comptant notamment 5 victoires sur l'Ironman de Nice. En remportant récemment l'Ironman de Lanzarote, le champion du monde Ironman 2016 a prouvé qu'il était déjà en forme avancée.

Ses principaux rivaux devraient être de nationalité française. Troisième il y a quelques semaines de l'Ironman d'Australie, Denis Chevrot abordera l'épreuve en pleine confiance. Troisième à Dubai en début de saison puis 10e des Mondiaux Longue Distance ITU, Sébastien Fraysse compte bien également se mêler à la lutte pour le podium.

Sables Fraysse.jpg

À surveiller de près aussi le Russe Andrey Bryukhankov (9e des Mondiaux LD ITU) et l'Italien Daniel Fontana (5e de l'Ironman de Suisse 2017).

Quelques autres Bleus essaieront de se hisser dans le Top 5 : Yann Rocheteau (22e de l'Ironman de Lanzarote), Antoine Méchin (13e de l'Ironman 70.3 Pays d'Aix), Arthur Horseau (lauréat du L du Frenchman), Erwan Jacobi (16e à Aix), Quentin Kurc Boucau (16e à St Polten) et Romain Garcin (14e du triathlon de Cannes).

Côté féminin, la lutte pour la victoire s'annonce plus serrée. La chouchou du public sera sans conteste Jeanne Collonge. Troisième du 70.3 de Nice en septembre dernier, la sociétaire des Sables Vendée abordera néanmoins cette course sur la pointe des pieds car une douleur à la cuisse a perturbé sa préparation.

Sables Collonge.jpg

Du coup, il lui sera difficile de rivaliser avec la Britannique Natalie Seymour (7e des Mondiaux IM 70.3 en 2018), l'Espagnole Saleta Castro (9e des Mondiaux LD ITU), l'Américaine Kelly Fillnow (3e de l'Ironman de Nice en 2016), et l'Allemande Anne Reischmann (4e à Aix).

Deuxième Bleue engagée, Léna Berthelot-Moritz aura comme but d'engranger l'expérience à ce niveau.

Concernant les groupes d'âges, l'épreuve leur offrira 75 slots et 25 slots pour les féminines uniquement dans le cadre de Women For Tri.

Programme

Dimanche 16 juin

  • 10h15 : Départ des PROS hommes
  • 10h17 : Départ des PROS femmes
  • 10h25 : Départ en Rolling start (1h20)