Incroyable Grande Bretagne ! Malgré l'absence de ses têtes d'affiches (Jessica Learmonth, Vicky Holland, Non Stanford ou autre Georgia Brown), la "Perfide Albion" est parvenue à décrocher malgré tout l'or lors de la course Élite femmes des championnats d'Europe de triathlon Courte Distance qui s'est déroulée cet après-midi à Weert (Pays-Bas). La lauréate se nomme Beth Potter.

Ancienne athlète de haute niveau en athlétisme (NDLR : elle a participé aux JO de Rio sur 10 000 m), la Britannique n'avait pris que la 27e place l'an passé à Glasgow. Cette année, elle avait été nettement dominée par Émilie Morier et Sandra Dodet lors de la coupe du monde de Madrid ne terminant qu'en 7e position tandis que les Françaises terminaient aux deux premières places.

Tout s'est joué en course à pied lors de ce championnat d'Europe. Après une natation qui n'avait créé aucune sélection, 18 filles comprenant toutes les favorites, dont Sandra Dodet et Émilie Morier, se sont retrouvées projetées en tête de course.

DODET NATATION.jpg

En raison d'un parcours peu sélectif, elles resteront ensemble jusqu'aux termes des 40 kms.

DODET VELO.jpg

Ultra-rapide à la transition, Sandra Dodet s'élançait la première sur les 10 km pédestres.

TRANSITION DODET.jpg

De son côté, gênée par une autre concurrente, Emilie Morier quittait l'aire de transition parmi les dernières.

Sandra Dodet était vite reprise par Beth Potter qui pouvait commencer son cavalier seul. Augmentant son avance au fil des kilomètres, la Britannique se mettait très vite hors de portée de la Pisciacaise, décrochant par la même occasion sa première grande victoire internationale.

ARRIVEE POTTER.jpg

Deuxième, Sandra Dodet se satisfaisait pleinement de l'argent pour ses premiers championnats d'Europe Élite.

Le podium était complété par la Belge Claire Michel, jamais inquiétée par Émilie Morier bien revenue après ses soucis de transition.

PODIUM F.jpg

MORIER A PIED.jpg

En ouverture de programme, la première médaille d'or a été décrochée par l'Italie, lauréate chez les juniors filles grâce à Béatrice Mallozzi.

ARRIVEE JUNIOR F.jpg

Demain place aux garçons avec côté français 4 juniors en lice (Georgenthum, Pierre, Passemard et Lebois) avec de bonnes chances de nouvelles médailles. Aucun Bleu, en revanche, chez les Élites hommes où on s'attend à un superbe duel entre Alistair Brownlee et Marten Van Riel.

Classement

Élite femmes

  • 1 Beth Potter 1991 GBR 01:45:44 00:17:18 00:00:37 00:54:15 00:00:13 00:33:23
  • 2 Sandra Dodet 1996 FRA 01:46:42 00:17:15 00:00:34 00:54:17 00:00:08 00:34:29
  • 3 Claire Michel 1988 BEL 01:46:55 00:17:24 00:00:37 00:54:08 00:00:12 00:34:36
  • 4 Emilie Morier 1997 FRA 01:47:49 00:17:22 00:00:38 00:54:07 00:00:17 00:35:27
  • 5 Vendula Frintova 1983 CZE 01:47:59 00:18:09 00:00:35 00:55:10 00:00:12 00:33:56
  • 6 Carolyn Hayes 1988 IRL 01:48:01 00:17:59 00:00:40 00:55:15 00:00:10 00:34:00
  • 7 Sara Vilic 1992 AUT 01:48:12 00:17:24 00:00:42 00:54:01 00:00:15 00:35:51
  • 8 Olivia Mathias 1998 GBR 01:48:20 00:17:15 00:00:37 00:54:13 00:00:11 00:36:06
  • 9 Nina Eim 1998 GER 01:48:30 00:17:33 00:00:38 00:53:56 00:00:09 00:36:16
  • 10 Yuliya Yelistratova 1988 UKR 9 01:48:33 00:18:02 00:00:40 00:55:13 00:00:14 00:34:25