Après Glasgow, c'est la ville néerlandaise de Weert qui accueillera, de vendredi à dimanche, les championnats d'Europe Courte Distance.

L'an passé, la France avait réalisé une belle moisson de médailles en Écosse, décrochant l'or chez les élites hommes (Pierre Le Corre) et en relais mixte et le bronze chez les Élite femmes.

Les Bleus essaieront de faire aussi bien même s'ils seront absents de certaines catégories. C'est possible car les épreuves juniors sont venues se greffer au programme.

Ce sont les juniors filles qui ouvriront le bal demain à 16 h. Aucune Bleue ne sera de la la partie. La victoire devrait se jouer entre l'Autrichienne Magdalena Früh (2e l'an passé) et l'Italienne Beatrice Mallozzi (lauréate de la coupe d'Europe junior de Quarteira et de la coupe d'Europe Elite de Melilla).

A 18 h, ce sont les Élite femmes qui leur succèderont. En l'absence des meilleures Britanniques et de la tenante du titre Nicola Spirig, les chances françaises de médailles sont élevées. Les deux tricolores engagées ont, en effet, réussi un très joli début de saison. Tout d'abord Émilie Morier qui est montée sur le podium lors de ses deux courses internationales (victoire en coupe du monde à Madrid et 2e place en coupe d'Europe à Quarteira).

Weert Morier.jpg

Lors de ces deux épreuves, l'Isséenne avait devancé de peu, à chaque fois, Sandra Dodet (2e en Espagne, 4e au Portugal) qui espère bien démentir, aux Pays-Bas, le dicton "jamais deux sans trois".

Mais la lutte pour le titre européen ne se limite pas à un match franco-français. Se présentent, en effet, face à nos Bleues quelques concurrentes qui ont eu un excellent comportement sur le circuit WTS cette année: la Belge Claire Michel (2 Top 20 et 5e de cette course l'an passé), la Tchèque Vendula Frintova (2 Top 15 et 6e de cette course l'an passé), l'Autrichienne Julia Hauser (10e à Abu Dhabi) et la Portugaise Melanie Santos (1 Top 15, sacrée chez les U23 l'an passé).

Le lendemain, ce sera une journée 100 % garçons.

Chez les juniors, les Bleus se présenteront sur la ligne de départ avec de grandes ambitions. Grâce à son titre de vice-champion du monde en septembre dernier, Paul Georgenthum portera le dossard numéro 1. En terminant 4e d'une coupe d'Europe Élite à Sines (Portugal), le Mulhousien a prouvé qu'il avait retrouvé le chemin de la grande forme.

Weert Georgenthum.jpg

Quatrième du Mondial, Boris Pierre est en droit lui aussi de briguer une place sur le podium même si on aurait pu espérer mieux de lui qu'une 5e place lors de la coupe d'Europe juniors de Quarteira. Au Portugal, l'Aixois avait été devancé par trois concurrents qu'il retrouvera sur sa course demain, le Portugais Ricardo Batista (2e), son compatriote Baptiste Passemard (3e) et l'Italienne Alessio Crociani (3e). À suivre également de près le Suisse Sasha Caterina (7e de l'Euro et 13e du Mondial).

Deux autres Français seront au départ : le champion de France de duathlon juniors Guillaume Hay (Ste Geneviève) et Paul Lebois (St-Jean-de-Monts)

Côté Élites, on sait déjà que la France ne conservera pas son titre. Aucun représentant ne sera, en effet, au départ. La course reste malgré tout très intéressante.

Décevant 4e lors de ce même euro l'an passé, Alistair Brownlee espère bien décrocher une 4e médaille d'or européenne.

Weert Brownlee.jpg

Après s'être consacré au circuit Longue Distance, le Britannique a rassuré ses supporters il y a quelques semaines en remportant la coupe du monde de Cagliari.

Il lui faudra toutefois élever son niveau par rapport à cette course s'il veut devancer son principal rival, Marten Van Riel. Troisième de cette course l'an passé, le Belge a réussi un début de saison satisfaisant sur le circuit WTS (13e aux Bermudes et 8e à Yokohama), semblant monter en puissance au fil des courses.

Ils sont nombreux à briguer la dernière place sur le podium : le Belge Jelle Geens (4e l'an passé mais décevant depuis le début de saison), le Portugais Joao Pereira en gros progrès après une année 2018 ratée (12e à Abu Dhabi et 8e aux Bermudes), le Britannique Barclay Izzard (lauréat de la coupe d'Europe de Huelva), l'Allemand Lasse Lührs (2e de la coupe du monde de Madrid), le Portugais Joao Silva (16e à Abu Dhabi) et les Espagnols Vicente Hernandez (17e à Yokohama) et Antonio Serrat Seoane (20e aux Bermudes).

Le dimanche sera consacré aux relais (juniors et Élite). Une équipe française sera au départ côté Élite. Pour l'occasion, Léo Bergère fera un déplacement express. Il sera épaulé par le meilleur junior garçon de la course de samedi et par Sandra Dodet et Émilie Morier.

Triathlete sera présent sur place pour vous faire vivre ses courses, ainsi que celles réservées aux groupes d'âges.

Programme

Vendredi 31 mai :

  • 16 heures : Juniors femmes (Format Sprint)
  • 18 heures : Élites femmes (Format Courte Distance)

Samedi 1er juin

  • 16 heures : Juniors hommes (Format Sprint)
  • 18 heures : Élites hommes (Format Courte Distance)

Dimanche 2 juin

  • 13h30 : relais mixte juniors
  • 16h : relais mixte Élite